Afrique de l’Ouest: Pas touche à mon Franc CFA


Vous n’avez jamais lu des élucubrations en chair. Vous n’avez jamais lu des élucubrations en os. Encore moins des élucubrations chair et os. A ne pas confondre avec des élucubrations corps et âme.

Mardi élucus… c’est parti ! Mais pas si vite.

Qu’est-ce que j’entends ? Que Roch a sonné le glas au franc CFA ? Non, ça ne se passera pas comme ça. Personne n’a demandé mon avis. Par conséquent j’oppose mon véto. Pas touche à mon Franc CFA ! C’est quelle histoire ça ? Nous sommes en République oui ou non ?

Vous êtes certains d’avoir bien entendu Roch ? Il a parlé d’un franc ECO machin machin ? Je vous dis que je ne suis pas d’accord. N’en déplaise à Chrysogone Zougmoré et les siens. N’en déplaise au Centre Norbert Zongo et ses occupants. N’en déplaise à Basile Guissou et son M21 quoi quoi quoi. N’en déplaise à Bassolma Bazié et ses Gilets machin machin. Oui c’est moi qui ai dit. Allez leur dire. Le franc CFA peut mourir partout mais pas ici au Faso.

Roch, notre Président aurait-il cédé aux sirènes de ce petit Kemi Seba ? Ne voilà-t-il pas qu’il vient de se montrer ingrat à son endroit ? Et puis, n’est-ce pas lui qui avait bouffé un billet de 5 000 francs à Dakar ? Ce petit est un fou qui peut tout se permettre parce qu’il a le gîte et le couvert assurés en Macronie.

Et puis, de vous à moi, ce fameux ECO, ce n’est pas demain la veille sa mise en circulation. Vous en avez pour 20 ans. On le sent lorsqu’on écoute entre les mots le ministre Béninois des Finances et Monsieur Bruno Lemaire son homologue Français. On nous dit 2020 ? 2020 c’est dans quelques jours.

Notre part d’ECO serait-il gardée à la BCEAO, bien au chaud en attendant sa distribution à nos diverses banques ?

Mais dites-moi un peu, j’entends parler souvent de Compte d’opération et de réserves déposées au Trésor français. Les réserves, c’est ce qu’on a donné à réserver non ? Dois-je alors comprendre que les réserves dont il s’agit, c’est tout l’or dont la France nous a dépouillé pendant 75 ans et qu’elle va nous restituer avec l’abandon du Franc CFA ? Dites-donc ! Cela devrait faire un sacré stock, des tonnes et des tonnes d’or qui nous seront remises. Si c’est le cas, alors je change d’avis. Vivement l’ECO.

Et vivement le retour de nos réserves d’or. Et vivement l’édification d’une imprimerie géante pour la fabrique de nos billets et de nos pièces de monnaie. Et vivement l’installation d’une multitude de coffres-forts inviolables.

Nous sommes combien de Burkinabè à nous partager ce pactole ? Moi, dès que j’aurai empoché ma part, je prends la direction de Panama où je vivrai de mes Panama Papers, au vu et au su de tout le monde, sans sursauter dès que j’entendrai le nom de Luc Marius Ibriga. Ou de Claude Wetta. Ou du tout dernier qui vient de prendre fonction, le nommé Sagado Nacanabo. Tous des emmerdeurs qui empêchent de faire gnam gnam en rond.

Je m’en doutais un peu, mais à présent j’en ai la certitude. A l’Obs ils ne savent pas tout de moi. Ils sont persuadés que je suis né élucubreur alors que moi je suis devenu élucubreur. Ça m’est arrivé un beau matin après avoir entendu des voix.

Vous avez lu ce que les gars ont dit de moi dans leur 10 000e numéro ? Que moi Toégui, je fais de l’humour. De l’humour et de l’ironie. Ils m’ont fait marrer quoi. Ah bon ? Lorsque je dis que Luc Marius Ibriga n’a jamais vu un R+ ni un V8 je fais de l’ironie ? Lorsque je dis que Nestorine Sangaré est une Quota Genre digne d’être Présidente du Faso je fais de l’ironie ? Hé hé ! Pour vous lorsque je dis que Alassane Bala Sakandé est un Poulophile c’est de l’ironie ? Hi hi ! Et si je dis que Newton Ahmed Barry est un Yargaphile, c’est de l’ironie ? Ha ha !

J’espère au moins que si je dis que les Mossé étaient les esclaves et sont toujours les esclaves des Samos vous n’allez pas dire que c’est de l’ironie. Hein ! Vous n’allez tout de même pas dire ça ? Ce serait le comble, et ce serait prendre l’Histoire pour de l’ironie alors que nous sommes à quelques encablures de la création du Panthéon. Vous serez édifiés.

Tiens… j’ai dit « vous serez édifiés…  » Quelqu’un a déjà dit ça quelque part.

De l’ironie ? Vous voulez de l’ironie ? Allez donc voir Newton Ahmed Barry.

Vous avez suivi son « Tapis rouge » a la TNB à Tenkodogo ? Il a dit qu’un Mochichi, même s’il habite Kosyam, il peut ne pas manger la viande d’un chien mais il ne crache pas sur sa soupe.

Il y a cependant un passage des propos de Newton que je n’ai pas compris du tout. Il a dit qu’au bon vieux temps il avait demandé à Simon Compaoré si chaque matin en se rasant il rêvait de Kosyam. Mais Newton n’a pas donné la réponse de Tebgueré.

Tebgueré aurait seulement rougi les yeux comme pour lui dire de ne pas plaisanter avec ça.

Revenons à L’Obs. Après m’avoir traité à tort d’humoriste, le Canard a retrouvé aussitôt sa clairvoyance habituelle. J’ai bien aimé ce qu’il a dit au sujet des distinctions honorifiques, les décorations en Français facile. Il a vu juste en affirmant que l’opinion ne comprenait pas toujours bien les critères qui ont motivé le choix de certains récipiendaires. Ça tombe bien. Moi par exemple, j’ai été décoré il y a 4 ou 5 ans. Je suis toujours à me demander pour quels motifs on m’a fait cet honneur, au point que je m’attends qu’à un moment ou à un autre, le Grand Chancelier surgisse chez moi pour m’informer que pour ma décoration il y a eu maldonne sur la personne et qu’en réalité ma médaille était celle attribuée au Député Noufou Ouédraogo.

Par contre, L’Obs. peut se rassurer. Il n’a commis ni erreur ni omission. Je confirme, il n’y a pas la moindre ruelle au nom de feu Laurent Bandaogo qui fut effectivement Président de l’Assemblée législative de la Haute-Volta.

Je suis toujours outré lorsqu’on me rappelle cette situation.

Le Président Laurent Bandaogo est mon tonton. Je revois encore comme si c’était hier ses multiples voyages en avion DC4 d’Air France pour se rendre à Dakar, au Grand Conseil de l’AOF.

Tonton Laurent Bandaogo était en plus Député de sa région, l’actuel Boulgou. Hormis ces fonctions politiques, tonton Laurent Bandaogo était le premier Directeur africain des PTT. Les Postes, le Télégraphe et le Téléphone, un des plus grands services d’Etat qui comprend aujourd’hui, l’ONATEL et la Poste. Je suis outré je vous dis. Que faire maintenant ? Rien du tout. Même pas un carton rouge à qui que ce soit. Sauf à inviter les membres de la commission de toponymie à relire leur livre d’Histoire, en attendant le Panthéon, eux qui n’hésitent pas à attribuer des rues et des places et même plus que cela, à des personnes encore en vie, faisant fi de toute modestie.

Moi non plus, mon père n’a pas de ruelle à son nom. Mon père était le premier Samo à s’installer ici à Ouagadougou dans le Mosstinga. Il était l’ami du père du père de Sy Chériff. Il était l’ami du père du Général Bila Zagré. Ils ont fait ensemble la guerre de 14-18 et la bataille de Verdum. Avant le Général De Gaulle.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire