Assemblée nationale : « Le budget 2020 permettra de réaliser les infrastructures socioéconomiques », selon Alexandre Tapsoba du MPP


Les parlementaires de l’Alliance des partis pour la majorité présidentielle (APMP), coalition de partis politiques au pouvoir, au cours d’une conférence de presse, ont dressé le bilan des activités de la deuxième session ordinaire de l’année 2019, dite session budgétaire, à l’Assemblée nationale, ce lundi 23 décembre 2019. Une façon pour eux de rendre compte à l’opinion publique des missions dévolues à la représentation nationale.

Au présidium, les intervenants étaient entre autres, les députés membres de l’APMP, dont le président du groupe parlementaires du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Tapsoba Alexandre Siguian Ousman. Celui-ci a déclaré que « les parlementaires de la majorité veulent dresser le bilan de la session budgétaire »

Alexandre Taposba, président du groupe parlementaire MPP

Faisant le bilan des lois adoptées, il est ressorti que sept (7) projets de loi ont été examinés et adoptés, au cours de cette session ; notamment la loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2019 ; la loi portant régime juridique des archives au Burkina Faso ; la loi portant protection de la propriété littéraire et artistique ; la loi portant orientation de la filière du livre et de la lecture publique au Burkina Faso ; la loi portant orientation des sports et des loisirs au Burkina Faso, la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2020 et finalement la loi portant habilitation du gouvernement à ratifier par voie d’ordonnance les accords et conventions de financement signés entre le Burkina Faso et les partenaires techniques et financiers.


Ils ont également expliqué que l’essentiel des travaux de la session qui s’est achevée s’est articulé autour de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat , gestion 2020 dont les grandes masses et les ratios sont (recettes : 2 233,3 et dépenses 2 518,4 milliards CFA), ce qui permettra de réaliser les infrastructures socioéconomiques.

Finalement, les parlementaires issus de l’APMP ont apporté leur soutien « indéfectible » aux Forces de défense et de sécurité engagées dans la lutte contre l’insécurité. A cet effet, les députés de la majorité présidentielle ont saisi l’occasion pour inviter les Burkinabè à s’enrôler massivement en temps opportun pour qu’ensemble les sillons de la paix soient tracés au Burkina Faso.


E.K.S

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire