Afrique de l’Ouest: La CEDEAO salue les investissements réalisés par la BAD dans la région


Les investissements de la Banque africaine de développement génèrent des résultats remarquables en Afrique de l’Ouest, a fait savoir, samedi, à Abuja au Nigeria, Jean-Claude Kassi Brou, le président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Il s’exprimait lors de la cinquante-sixième session ordinaire de ce bloc de quinze États membres, en présence de chefs d’État et de gouvernement régionaux. « L’économie de la région montre de vraies réalisations, qui atteignent une croissance de 3,3 % en 2019, en dépit de l’ampleur des défis importants qui se posent, surtout en matière de sécurité, a-t-il ajouté. Les États membres de la CEDEAO ont fait preuve d’une résilience remarquable ».

Pour sa part, Akinwunmi Adesina, le président de la Banque africaine de développement a situé le montant actuel du portefeuille des investissements de la Banque en Afrique de l’Ouest à vingt milliards de dollars, axés principalement sur des secteurs cruciaux. « La Banque africaine de développement a toujours été présente au moment opportun, avec le bon produit, pour les types de besoins appropriés des pays membres », a déclaré Adesina, citant le cas du Nigéria, un pays en faveur duquel la Banque a contribué à la fourniture de six cents millions de dollars d’appui budgétaire.

Le soutien de la Banque dans la région comprend un financement de cinq cent vingt-cinq millions d’euros pour la construction de l’aéroport international Blaise Diagne au Sénégal, et un autre de cent vingt millions de dollars pour le nouveau terminal 3 de l’aéroport international de Kotoka au Ghana.

L’institution financière a également décaissé trente millions de dollars pour la construction de l’aéroport de Mandela Praia à Cabo Verde, et cent trente millions de dollars en faveur de la compagnie aérienne ivoirienne Air Côte d’Ivoire pour l’acquisition d’une nouvelle flotte d’avions.

Parmi les autres investissements, on peut citer celui s’élevant à soixante millions d’euros pour le terminal à conteneurs du port de Lomé ainsi que celui de quatre-vingt-seize millions de dollars pour Senegambia, le nouveau pont emblématique qui relie dorénavant la Gambie et le Sénégal.

Au cours de la deuxième édition de l’Africa Investment Forum tenue en novembre 2019, l’institution et ses partenaires ont mobilisé d’importants investissements pour deux projets : la mise en chantier du Sky Train d’Accra pour un montant de 2,6 milliards de dollars, et l’installation d’un téléphérique à Lagos pour un montant de deux cent cinquante et un millions de dollars.

Akinwumi Adesina a aussi fait état du financement de 1,5 milliard de dollars qu’a accordé la Banque pour le développement de grands couloirs de transport, afin que soient améliorées les connexions terrestres dans la région de la CEDEAO. Ce financement comprend notamment la construction et la réfection de 4 000 km de routes principales.

La Banque africaine de développement fournit 11,1 millions de dollars à la Commission de la CEDEAO pour le développement du plan directeur du corridor autoroutier Lagos-Abidjan. Et elle va fournir un montant supplémentaire de 13,5 millions de dollars pour des études de faisabilité qui devront être achevées l’année prochaine. La Banque prévoit que les travaux de construction débuteront en 2022.

Parmi les initiatives actuelles, on peut citer un investissement de vingt-cinq milliards de dollars visant à faire de l’Afrique un acteur majeur dans les domaines de l’alimentation et de l’agriculture. Il s’agira notamment de financer l’établissement de zones spéciales de transformation agro-industrielle dans le nord du Togo, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Akinwumi Adesina a résumé la vision de la Banque pour la CEDEAO en ces termes : « Une zone monétaire et des marchés financiers intégrés ; une zone de libre-échange, avec la liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens et des services ; une région CEDEAO dont la nouvelle monnaie sera l’ECO ; des mesures qui auront un retentissement mondial ».



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire