Afrique: Le président de la CAF exclut la tenue de la CAN 2021 en juin-juillet


Dakar — Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (CAF), estime qu' »il n’est pas possible » d’organiser la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 en juin et juillet, « en raison des conditions climatiques » du Cameroun, le pays hôte, durant cette période de l’année.

« A mon avis, il n’est pas possible, en raison des conditions climatiques au Cameroun, d’organiser la Coupe d’Afrique des nations en juin-juillet », a-t-il déclaré dans un entretien publié par le site d’information Insidewolrdfootball.

« C’est clair, nous devons donc prendre une décision [concernant] la date » de la CAN 2021, a ajouté le président de la CAF, interrogé par ce site d’information spécialisé, en marge de la Coupe du monde des clubs, à Doha (Qatar).

La CAN, organisée en janvier-février pendant plusieurs années, avait été reportée en juin-juillet par la CAF.

L’édition 2019, qui a eu lieu en Egypte, a été la première à se tenir à cette période de l’année.

La CAN 2021 est prévue du 11 juin au 9 juillet, en vertu de la modification du calendrier de la compétition africaine.

Aux « conditions climatiques' » défavorables invoquées par Ahmad Ahmad, s’ajoute une raison pour laquelle la Coupe d’Afrique des nations ne pourrait pas se tenir en juin-juillet.

Il s’agit de la décision de la Fifa de ne plus organiser la Coupe du monde des clubs en fin d’année, mais en été, à partir de l’édition 2021.

Le président de la CAF a rappelé, dans l’entretien publié par Insidewolrdfootball, que l’organisation de la CAN en été « répondait à un besoin de flexibilité ».

« Lorsque nous avons pris la décision de changer la période de la CAN 2019 en Egypte, nous avons toujours dit que nous devons avoir une certaine flexibilité sur les dates », a expliqué Ahmad Ahmad.

« Le changement est dicté par les conditions climatiques du continent », a-t-il argué, rappelant que le report de la CAN de janvier-février à juin-juillet émanait d’un symposium de la CAF en 2017, au Maroc.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire