Burkina : 35 civils, en majorité des femmes, tués dans l’attaque d’Arbinda


Le président du Faso a réagi à l’attaque perpétrée par des groupes armés terroristes contre le détachement militaire et la localité d’Arbinda. Il annonce le décès de 35 civils, majoritairement des femmes.

« Je salue l’engagement et la bravoure de nos Forces de défense et de sécurité, qui ont vaillamment repoussé ce mardi 24 décembre, une attaque massive contre le détachement d’Arbinda, dans la province du Soum.

L’action héroïque de nos soldats a permis de neutraliser quatre-vingt terroristes et de récupérer d’importants matériels militaires et des moyens de locomotion.

Cette attaque barbare a occasionné la mort de trente-cinq victimes civiles, en grande majorité des femmes. Je présente mes sincères condoléances aux familles des victimes.

Je m’incline devant la mémoire des braves soldats tombés au cours des combats, et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

J’exprime le soutien de la Nation à nos Forces de défense et de sécurité qui se battent sans relâche pour garantir la sécurité et l’intégrité territoriale de notre pays. »

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire