Angola: Le PGR pourrait saisir les biens d’Isabel dos Santos au Portugal


Luanda — Les actions de la femme d’affaires angolaise Isabelle dos Santos dans les entreprises portugaises pourraient être saisies, s’il y a lieu, tel que survenu en Angola.

Selon le porte-parole du Bureau du procureur général de la République (PGR, sigle en portugais), il n’y a rien qui puisse affirmer qu’il faut que cela arrive de cette façon, mais « en cas de besoin, nous allons recourir aux Accords de coopération avec le Portugal ».

Cité par le journal portugais « ECO », Alvaro João souligne que dans ce cas spécifique, le Bureau du procureur général de la République ne travaille pas encore avec le Portugal sur ce dossier, ajoutant que les deux Etats étaient liés par des accords de coopération et d’échange d’informations.

Le tribunal provincial de Luanda a ordonné, en décembre 2019, le gel des comptes bancaires d’Isabel (fille de l’ex-Président angolais, José Eduardo dos Santos) et ceux de son époux, Sindika Dokolo.

Dans le même cadre, le tribunal a également demandé le blocage des comptes bancaires du président de la BFA (Banco do Fomento de Angola), Mário Leite da Silva.

Les actions d’Isabel dos Santos et celles de son mari à la Banque « BIC », et dans les entreprises UNITEL, CONDIS et SODIBA ont été également gelées.



fianncieafrique

A lire aussi

Laisser un commentaire