Angola: Le ministre de la Culture souligne l’importance de la préservation culturelle


Luanda — Les moments de manifestation culturelle nationale doivent être préservés et perpétués, afin d’honorer la mémoire des agents culturels et de la transmettre aux jeunes générations, a déclaré mercredi à Luanda la ministre de la Culture, Maria de Jesus.

S’exprimant lors de la cérémonie centrale de la Journée nationale de la Culture, célébrée le 8 janvier, elle a rappelé les grands moments de la culture nationale, tels que les deux éditions du Festival national de la culture (Fenacult – 1989 et 2014), dont la troisième édition a cette année.

La ministre espère que le Fenacult 2020 rassemble divers producteurs et agents culturels, et soit également couronnée de succès, car elle coïncide avec la commémoration du 45e anniversaire de la proclamation de l’indépendance nationale.

La tenue de la 1ère édition de la Biennale de Luanda (septembre 2019), l’inscription, en 2017, de Mbanza Kongo sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité, qui a dynamisé la tenue de la 1ère édition du Festival international de la culture de Kongo (Festikongo), sont d’autres réalisations majeures de ce secteur.

La cérémonie, qui s’est tenue au Centre d’animation de Cazenga (Animart), a été marquée par l’ouverture d’un salon de l’industrie culturelle, ainsi que le lancement de deux projets «Culture dans mon quartier» et «Batucada de Carnaval».

Dans le salon, qui est ouvert jusqu’à vendredi, sont exposés des éléments de la culture nationale, en particulier des peintures, la gastronomie et la musique.

La Journée nationale de la Culture a été instituée en 1986, en raison du discours prononcé par le premier président angolais et fondateur de la nation, António Agostinho Neto, en 1979, lors de l’investiture des organes directeurs de l’Union des écrivains angolais (UEA).

Cette date a été approuvée par le décret n ° 21 et publiée dans le Journal officiel n° 87, série I, de novembre 1986, en l’honneur du discours sur la culture nationale.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire