Au sommaire de l’édition de ce jeudi 9 Janvier 2020 du journal “Amakuru y’IWACU – IWACU


• Agnès, Christine, Egide et Terence viennent de boucler leur 80ème jour de détention à la prison de Bubanza. A l’issue du procès tenu le 30 décembre, le ministère public a requis 15 ans de prison à l’encontre des quatre journalistes et leur chauffeur. Le verdict est attendu dans un délai de trente jours.

• Le ministre de la solidarité et des affaires sociales, Martin Nivyabandi, a estimé que le manque de moyens pour une assistance suffisante aux victimes des récentes inondations et le relogement des enfants de la rue au sein de leurs familles respectives sont les principaux défis auxquels son ministère a eu à faire face durant l’année écoulée.

• Le président du syndicat Sygepebu, Antoine Manuma, a été arrêté par le chef des services de renseignement de la province Rutana dans la soirée de ce mercredi 8 janvier. Craignant lui-même une arrestation le visant, son collègue à la tête du syndicat Sepeduc, Gérard Niyongabo, témoigne que ces arrestations visent à empêcher les syndicats Sygepebu et Sepeduc de s’opposer aux retenues sur salaire de 500 BIF exercées par la Cossesona sur les comptes des enseignants.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire