Algérie: Tizi-Ouzou – Ouverture du festival de cinéma et théatre dédié à Cherif Aggoune


Tizi-Ouzou — La première édition du Festival du théâtre et du cinéma « Yennayer’arts », dédiée au cinéaste et réalisateur Chérif Aggoune, décédé récemment, s’est ouverte vendredi à Yakouren, à l’Est de Tizi-Ouzou, en présence de nombreuses personnalités du monde du cinéma amazigh.

Lors de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée au centre culturel de la ville où se dérouleront l’ensemble des activités prévues durant cette manifestation qui s’étalera sur 03 jours, un vibrant hommage a été rendu à Aggoune « l’un des piliers du cinéma amazigh ».

Son frère, Abdellah, également scénariste, a rappelé, ému, ses débuts dans le cinéma a ses côtés en assurant que c’est grâce à lui qu’il a « pu intégrer et se maintenir » dans ce domaine.

Lire aussi: Tizi-Ouzou: le festival du film amazigh, un « nouveau souffle » pour le cinéma

Initialement prévue durant la semaine écoulée, la manifestation a été reportée à aujourd’hui, vendredi, date de naissance du cinéaste, le 10 janvier 1948, décédé à Paris le mois dernier, ont indiqué les organisateurs.Pour cette première journée, le public aura rendez-vous, à partir de 17h avec la pièce théâtrale « Ana wis seba » (Le 7ème étage) du théâtre régional Kateb Yacine Tizi-Ouzou suivie d’une conférence sur « la caractérisation des personnages chez Mohia » présentée par l’animateur de radio, Nouredine Ait Slimane.

Le public cinéphile (re)découvrira à l’occasion de ce festival plusieurs oeuvres cinématographiques amazigh, à l’instar de  » La fin des djinns » du cinéaste disparu, du documentaire « A petit pas, le cinéma amazigh » de Youcef Amrane ou encore « Les ramiers blancs » du réalisateur Ali Mouzaoui.

Lire aussi: Tizi-Ouzou : lancement des activités pour la célébration de Yennayer

Deux tables rondes dont l’une sur le parcours passionné de Chérif Aggoune animée, notamment par Ali Mouzaoui, Abdelkrim Tazaroute et son frère Abdellah Aggoune et une autre sur « les conditions de tournage des premiers films cinéma kabyle», sont, également, au programme de cette manifestation.

A cet effet, différents ateliers de formation sur, notamment, l’écriture scénariste et dramatique, seront organisés et seront animées par des artistes professionnels.

La clôture de cette manifestation prévue le jour de Yennayer sera, en outre, marquée par la remises d’attestations aux différents participant et un spectacle pour enfants, ont indiqué les organisateurs.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire