Afrique: Rideaux tirés sur la 2ème édition du festival «Africa Culture»


Le samedi 4 janvier 2020, les lampions se sont éteints au mythique «Village chez Ntemba», un coin chaud de Kinshasa la capitale. Le festival «Africa Culture» a vécu. C’est le groupe musical New African Breed qui, à travers sa chanson «Tongo etani», a raflé la mise.

Selon l’auteur-compositeur de ce beau morceau, «Tongo etani» véhicule le message de l’ouverture d’esprit, de l’éveil des Africains sur les plans politique, social, culturel, religieux et mental. Bref, une forme d’interpellation à l’endroit du peuple africain en vue du décollage et de l’émancipation de leur continent.

Cette deuxième édition a connu, entre autres, la participation des artistes tels que Maxel Muya, B. Paul, Recobba, du groupe théâtral «Armée ya ba zoba», du groupe de dance «The best dance», etc.

D’après les participants dont le Coordonnateur de l’Ong New African Breed, cette 2ème édition du festival «Africa Culture» a coïncidé avec la journée des martyrs du 4 janvier, commémorée chaque année en RDC en vue de valoriser les congolais qui ont sacrifié leurs vies pour l’accession de ce pays à la souveraineté nationale et internationale. Fondée par Mme Mina Kabila Kingombe, New African Breed est un mouvement progressiste du panafricanisme dont la principale mission est d’orienter les jeunes à une force collective d’intégration sociale et d’édification de la nation.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire