Cote d’Ivoire: Daoukro – Le préfet associe les chefs traditionnels à l’accomplissement de sa mission


Un mois après sa prise de fonction, le nouveau préfet de région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, Kabran Aka Sono Julie, a décidé de solliciter l’appui de la chefferie traditionnelle du département pour réussir sa mission.

Aussi a-t-elle a rendu visite, le mercredi 29 janvier, au roi de Daoukro, Nanan Kongo Lagou 2; au chef du village de cette localité, Nanan Koffi Eugène et au chef du village de Pepressou, Nanan Bédié Marcellin. « Je me tiens à votre disposition pour qu’on trace, ensemble, les sillons du développement ».

Tel est le message du préfet Aka Julie à ces roi et chefs de village. Et de poursuivre : « Un mois après la passation des charges, nous avons choisi cette date pour adresser nos civilités au roi et chefs des villages de Daoukro, afin de leur dire que nous avons été dépêchée auprès des populations de l’Iffou pour non seulement tracer les sillons du développement de la région, mais aussi faire en sorte que Daoukro donne le meilleur exemple possible de paix.

Ce à quoi nous aspirons, c’est la paix. » Et d’ajouter:  » Nous voulons que les chefs nous aident à réussir cette mission de paix et de cohésion sociale. Le roi et les chefs constituent la base de notre travail. Nous sommes venue servir les populations, les encadrer, les sensibiliser à la cohésion sociale et surtout apaiser les esprits pour profiter du bonheur à venir ».

Pour les questions d’incompréhension sur certains sujets, Aka Julie a rassuré les têtes couronnées que les portes de ses services seront toujours ouvertes pour la recherche de consensus, d’informations vraies, au lieu de se fier aux rumeurs qui pourraient être source de conflits. Elle a profité de l’occasion pour revenir sur le problème de l’orpaillage clandestin, la vente illicite des terres et les constructions anarchiques.

Concernant l’orpaillage clandestin, elle a reconnu que c’est une activité qui rapporte, certes, de l’argent, mais ne contribue pas au bien-être de la population…  » Dites à vos parents d’utiliser les canaux légaux pour faire un travail qui puisse profiter à tout le monde. Qu’ils se mettent en règle vis-à-vis des textes qui régissent ce secteur », a-t-elle conseillé au roi et chefs de village.

Au sujet de la vente illicite des terres, Aka Julie a exhorté les têtes couronnées à convaincre leurs parents de sauvegarder les terres pour les générations à venir. Enfin, en ce qui concerne les constructions anarchiques, elle a reconnu que ce n’est pas de gaieté de cœur qu’elle assiste à des démolitions. Mais il est question d’assainir le secteur et de permettre aux populations de vivre en sécurité.

La visite a été appréciée par le roi et les chefs de village qui, par la voix de Nanan Koffi Eugène, chef de Daoukro, ont promis d’être aux côtés du nouveau préfet pour l’aider à réussir sa mission.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire