DIOURBEL / Accusations à peine voilées contre le payeur Général du trésor


Le payeur général du trésor,  par ailleurs Président de la ligue régionale de football de Diourbel, devra affronter une fronde qui semble désormais se créer contre lui. À  défaut d’abdiquer, il devra se préparer à une traversée du désert pour s’être mis à dos une bonne frange de l’élite du football Diourbellois. Abdoulaye Fall, pour ne pas le citer, vient d’être accusé d’avoir mis en place une entreprise de blanchiment d’argent au sein de la ligue par des mécanismes dont nul autre que lui n’a le secret. 

Au nom d’une partie des clubs de Diourbel, Moussa Diaw Dieng n’y ira point avec le dos de la cuillère. Pour l’ancien et le premier Président de la ligue Amateur de football du Sénégal et ancien deuxième vice-président de la fédération de football du Sénégal et actuel Président de l’Asc Diamono de Diourbel… Abdoulaye Fall est en train d’installer dans le football de la région une crise jamais vécue à cause d’une gestion financière nébuleuse et à travers des conflits de compétences. 
 
« Chaque année, la ligue reçoit de la fédération 5 millions de francs. Deux millions pour fonctionner et trois pour organiser les petites catégories. Les textes imposent à la ligue de convoquer une assemblée générale pour faire le bilan de la gestion financière à l’ensemble des clubs de la région.  Cela se fait partout dans le Sénégal sauf à Diourbel. Depuis que  le Payeur Général du Trésor est là, il ne convoque personne. Il n’ y a jamais eu d’ AG de bilan de 2000 à nos jours.  Nul ne sait ce qui se passe dans les comptes. Ironie du sort, ses collaborateurs nous ont envoyé hier un document qui présente un bilan de la saison passée.  Dans ce bilan, le payeur dit qu’il a mis, sur fonds propres, 10 millions dans les comptes de la ligue, sans nous dire l’origine de cet argent. Nous avons de forts soupçons qu’il y a une entreprise de blanchiment d’argent dans la ligue de football. La donation est codifiée dans ce pays. Soit c’est un acte sous-seing privé ou un acte authentique notarié. » 

Moussa Diaw Dieng et ses camarades  d’interpeller directement la fédération,  le ministère des finances et même l’Ofnac. « On ne peut recevoir 10 millions comme ça sans que nous ne sachions si cet argent est licite. Et bizarrement, c’est lui qui donne l’argent et il est le seul habilité à le décaisser. Cest lui le donateur et c’est lui le bénéficiaire. »

Autre problème qui a irrité les clubs qui ont pris part à ce face-à-face avec la presse : la suspension des clubs de Jamono de Diourbel, de l’Avenir de Mbacké et la Sonacos pour refus de déférer à une convocation. Seulement, trois autorités de la ligue ont simultanément émis des convocations qui différent dans les horaires fixés pour la tenue des rencontres. « Comment peut-on répondre à deux convocations pour un même match. Nous avons reçu une convocation envoyée par Ely Birahim Fall, qui est le vice-président de la ligue et une autre signée par le secrétaire général de la même ligue Serge Fall alors qu’il s’agit du même match organisé le même jour dans un même terrain mais à des horaires différents. À laquelle des deux convocations sommes-nous tenus de déférer ?  Pour le match Bokk Jom/ Avenir, le Sg nous convoque le 22 mars au stade Nelson Mandela avec un coup d’envoi à  18 heures. Le Président  nous convoque au même endroit mais pour 16 heures… Signalons que tous les matches joués par Avenir sont convoqués par le Secrétaire général et quand il s’agit de Jamono, on dit qu’il n’est plus compétent à le faire. Nous avons interjeté appel auprès de la fédération par lettre. » Moussa Diaw Dieng  dira trouver ahurissant le refus affiché par la fédération d’appliquer les instructions de l’Assemblée générale fédérale. Affaire à suivre…



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire