En Espagne, le Smic s’envole mais le nombre de chômeurs augmente



Mardi 4 février, le gouvernement socialiste, au pouvoir depuis juin 2018, a donné un gros “coup de pouce” au salaire minimum espagnol. Mais le même jour, des mauvais chiffres sur le taux de chômage sont tombés. Débat sur cette nouvelle politique économique.

Mardi 4 février, le conseil des ministres du nouveau gouvernement de gauche a donné son feu vert à une nouvelle forte augmentation du salaire minimum interprofessionnel, après celle de 22 % de 2019. Les plus critiques y voient un lien avec l’augmentation du chômage.

Après avoir été enfin investi président du gouvernement espagnol, en coalition avec la gauche dite “radicale” de Podemos, le socialiste Pedro Sánchez a acté une promesse de campagne des deux partis : augmenter le salaire minimum espagnol de 5,5 % en 2020.

Un “coup de pouce” rétroactif qui s’appliquera également aux salaires de janvier. Suite à l’augmentation de 2019 de 22,3 %, au total – en un an – le Smic sera donc passé de 726 à 950 euros par mois dans le pays. Et même un peu plus, si l’on considère que les personnes payées au salaire minimum touchent 14 mois. On peut donc parler d’une augmentation totale de 28,5 % en un an.

Citée notamment par le quotidien catalan La Vanguardia, la ministre des Finances et porte-parole du gouvernement María Jesús Montero a rappelé que cette dernière augmentation avait été négociée “entre les différents partenaires sociaux” et qu’elle “pourrait être une expérience à renouveler”.

Manque de chance ? La décision du conseil des ministres a coïncidé exactement avec la publication d’un mauvais chiffre sur l’emploi en janvier. Le pire depuis 2013. “Janvier détruit 244 000 emplois”, titre le quotidien madrilène El País qui poursuit : “en un seul mois, 90 248 chômeurs se sont inscrits dans les bureaux publics pour l’emploi.”

Pour la presse conservatrice, à l’image du quotidien ABC, les responsabilités sont on ne peut plus claires :

Le populisme détruit les emplois.”





A lire aussi

Laisser un commentaire