Charte de l’unité nationale : Etre une capitale économique se mérite – IWACU


A l’occasion de la célébration ce mercredi 5 février 2020 du 29ème anniversaire de la signature de la Charte de l’unité nationale, l’Ombudsman invite les citadins à lutter pour que Bujumbura soit une véritable ’’capitale économique’’.

«Vous les habitants de la ville de Bujumbura, vous devez changer de comportement et évoluer avec le temps », a appelé Edouard Nduwimana, l’Ombudsman burundais. C’était ce mercredi 5 février lors de la célébration de la fête de l’unité nationale.

Dans ses propos, il a rappelé que cela fait une année déjà que Bujumbura n’est plus la capitale politique du Burundi. Cette dernière a été fixée dans la province de Gitega.

De ce fait, M. Nduwimana appelle les habitants de Bujumbura à mettre en avant les actes plus que les paroles de sorte que leur province devienne une ville prospère pour mériter le titre de capitale économique. «Sinon, d’ici 20 ans, la capitale économique pourra être établie à Ngozi, Nyanza-Lac, Rumonge ou dans une autre province plus dynamique».

Dans son discours à la nation, le président Pierre Nkurunziza, a justement invité les Burundais à privilégier l’assiduité et à lutter contre le détournement des fonds publics.

Il a annoncé qu’il s’est observé ces derniers jours, des administratifs qui s’adonnent aux malversations et au détournement les deniers publics plus que leurs employés.

L’ombudsman burundais appelle aussi les habitants de la ville de Bujumbura à participer dans les travaux de la CVR (Commission vérité et réconciliation). L’ombudsman confie qu’il n’y aura pas d’unité sans la vérité et la réconciliation.

Et d’ajouter que cette unité ne peut pas prendre racine alors qu’il y a encore des gens qui nourrissent des pensées de brûler les autres à l’aide de pneus comme dans le quartier Nyakabiga et dans d’autres quartiers de la mairie de Bujumbura.

Cependant, Edouard Nduwimana n’a pas manqué de féliciter la province de Bujumbura mairie pour sa massive participation à l’enrôlement des électeurs organisés par la CENI (Commission électorale nationale indépendante). Il les invite à répondre massivement aux prochaines élections et à accueillir pacifiquement les résultats qui seront proclamés.

Les membres de la Commission chargée d’étudier la question de l’unité nationale,

Avec ce 29ème anniversaire de la Charte de l’unité nationale célébré à trois mois des élections, Abel Gashatsi, président du parti de l’Uprona invite la classe politique burundaise à tenir des discours rassurants, appelant les Burundais à l’unité et à la solidarité.

Signalons que ces cérémonies se sont clôturées par l’hymne de l’unité nationale. Grands et petits, tous ont chanté en se tenant la main, tout un symbole comme ce monument de l’unité nationale, rappelant un fagot de bois.

Signalons que c’est 04 octobre 1988 que les membres de la Commission Nationale chargée d’étudier la question de l’unité nationale au Burundi ont été nommés. Elle était présidée par M. Libère Bararunyeretse avec comme vice-président M. Adrien Sibomana.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire