Coronavirus: la RDC parmi les 13 pays africains qui doivent être particulièrement vigilants, selon l’OMS


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a identifié 13 pays prioritaires dans la région africaine, qui, en raison de leurs liens directs ou du volume important de voyages vers la Chine, doivent être particulièrement vigilants à l’égard du nouveau coronavirus. Les 13 pays prioritaires de la Région africaine sont les suivants : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Kenya, Maurice, Nigéria, Ouganda, République démocratique du Congo, Tanzanie et Zambie.

« Un nouveau virus est toujours un défi et la plupart des laboratoires en Afrique ne disposent pas du matériel essentiel dont ils ont besoin pour effectuer des tests sur un nouvel agent pathogène », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « L’OMS travaille avec les pays pour augmenter rapidement la capacité de diagnostic du nCoV-2019. Il est essentiel que les pays de la région puissent détecter et traiter les cas graves au stade précoce, afin d’éviter une épidémie généralisée qui pourrait submerger les systèmes de santé fragiles. » 

De nombreux pays s’appuient sur l’expertise qu’ils ont acquise dans le cadre de la préparation à une pandémie de grippe, car les coronavirus provoquent des maladies similaires à la grippe. En outre, depuis le début de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo en 2018, l’OMS et les partenaires ont aidé les pays à haut risque à se préparer à d’éventuels cas d’Ebola. Ces efforts, qui ont permis de renforcer les capacités de surveillance et de traitement des cas infectieux, peuvent également contribuer à la lutte contre le nouveau coronavirus. 

Lire aussi:Coronavirus : le ministère de la santé et l’ambassade de chine en RDC mettent en place un bulletin journalier pour communiquer les données nécessaires

L’OMS joue un rôle actif en aidant les pays à coordonner les efforts de préparation. Du personnel supplémentaire est arrivé dans sept des 13 pays, et d’ici la fin de la semaine, des équipes devraient être en place dans tous ces pays. L’organisation mondiale envoie du matériel de protection pour le personnel de santé, ainsi que des thermomètres et autre matériel essentiel pour le dépistage et le traitement des cas suspects dans les aéroports et autres points d’entrée. Bien que les pays prioritaires soient les premiers domaines d’intervention de l’OMS, l’organisation soutiendra tous les pays de la région à se préparer au nouveau coronavirus. 

Elle collabore avec les partenaires pour soutenir la préparation dans des domaines clés, notamment la sensibilisation des communautés et l’augmentation des capacités de traitement en cas de besoin.

Lire également:RDC : l’OMS envisage de construire un centre d’isolement à l’aéroport de N’djili pour tout cas suspect de coronavirus qui pourrait être recensé

Pour se protéger contre le nouveau virus, l’OMS recommande une bonne hygiène des mains et des voies respiratoires, et des pratiques alimentaires saines. Il s’agit notamment de se laver les mains à l’eau et au savon ou de se frotter les mains avec un désinfectant à base d’alcool, de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou sa manche lorsqu’on tousse ou éternue, d’éviter tout contact étroit avec une personne présentant des symptômes de grippe, de bien cuire les aliments en particulier la viande.

Selon les informations communiquées à l’OMS au 4 février 2020, il y avait 20 471 cas confirmés en Chine, avec 425 décès. En dehors de la Chine, 159 cas ont été confirmés dans 23 pays avec un décès. 

Lire aussi:RDC-Coronavirus : des masques jetables donnés par l’OMS pour la protection des agents de santé positionnés aux postes-frontières



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire