Echanges de vœux de la délégation Pdci de Grand-Bassam/ Les militants au délégué Georges Philipe Ezaley : « Une grande victoire tend la main au Pdci-Rda avec votre présence combative et rassurante »



Les militants et sympathisants du Pdci-Rda à Grand-Bassam ont sacrifié à la tradition, dimanche 2 février 2020. A la résidence du vice-président et délégué de Grand-Bassam 1, Georges Philipe Ezaley, ils ont échangé les vœux. Une rencontre qui revêtait un cachet particulier car c’était la première fois que depuis environ 08 mois, beaucoup n’avaient pas revu le délégué Ezaley, victime d’un grave accident de la circulation le 23 mai 2019 et évacué en France. C’était donc une double joie pour les uns et les autres de célébrer la nouvelle année, mais surtout d’avoir à leurs côtés leur délégué qui a frôlé la mort en 2019. Adja Arnaud, président départemental de Jpdci, au nom de la jeunesse, a traduit le bonheur de retrouver Ezaley. Aussi, a-t-il insisté sur les vœux de santé pour le miraculé. « Monsieur le délégué, la joie de vous voir ici à Grand-Bassam est immense et au nom des jeunes du Pdci-Rda de Grand-Bassam, nous vous disons « akwaba » chez vous à Grand-Bassam et nous sommes contents de vous accueillir en cette nouvelle année ». Adja Arnaud, dressant un bilan de 2019, a précisé que « vous nous avez manqué. Ça a été difficile d’être sans vous. Oui, notre père, notre guide, notre protecteur, notre éclaireur, ça été difficile. La Jpdci a passé une année particulièrement difficile parce que vous n’étiez pas là. On a essayé de faire comme on pouvait, mais sans vous, on ne pouvait pas être efficace et c’est ça qui est la vérité. Et nous sommes contents de vous retrouver parmi nous parce que 2020, c’est l’année de notre année, c’est l’année du Pdci-Rda. On va prendre ce pouvoir-là et ça passera par les jeunes et par les femmes. Nous savons l’attachement que vous avez en ces deux structures spécialisées et vous voir parmi nous, nous réconforte et nous avons un seul message, monsieur le délégué. Nous attendons vos instructions, envoyez-nous en mission pour qu’on vous ramène la victoire en 2020 ». Mme Linda Diplo, présidente départementale de l’Ufdci, qui a également formulé des vœux de santé pour Ezaley, a adressé des mots de gratitude et de remerciements à Dieu pour avoir redonné la santé au délégué Georges Philipe Ezaley. «… il avait fallu votre longue absence pour nous apporter la preuve de l’importance de l’accident que vous avez subi. Nous étions tristes, découragées, accablées, sans vous. Nous sommes aujourd’hui soulagées, réconfortées, revigorées grâce à votre présence parmi nous… Votre absence nous exposait enfin à craindre un certain relâchement, une certaine faiblesse même dans l’efficacité sur le terrain de vos collaborateurs que nous sommes. Vous savez sûrement que ce n’est pas tout à fait la même chose de travailler avec vous quand vous êtes là ou de travailler avec vous quand vous n’êtes pas là. Vos attentions et vos avis, votre prudence et votre rigueur, votre expérience des affaires et votre leadership, votre proximité envers les gens, envers les militants, envers la population et votre connaissance du terrain sont des atouts qui, comme vous pouvez l’imaginer, ne sont pas aisément remplaçables… Nous étions en train de mesurer nous aussi, à l’humble niveau de la commune de Grand-Bassam, combien le vrai bonheur on ne s’apprécie que lorsqu’on l’a perdu ». Pour le mois octobre, a-t-elle conclu, « une grande victoire comme vous le savez, tend la main à notre parti, le Pdci-Rda. Comment imaginer que nous allions avancer vers elle sans votre présence combative et rassurante ». Au nom des secrétaires de section, Coulibaly Siaka a d’entrée dit merci au Seigneur d’avoir sauvé Ezaley. Il a fait le rappel de certaines activités du Pdci auxquelles les militants de Bassam, ont pris une part active. Comme les meetings du 14 septembre au Parc des sports de Treichville et du 19 octobre à Yamoussoukro « qui a montré aux yeux du monde que le Pdci est le parti le mieux placé pour gérer ce pays ». Coulibaly Siaka a dénoncé « un recul démocratique » qui fait que « nous avons besoin de changement ». Il a rassuré le délégué quant au ferme engagement des secrétaires de section à le soutenir dans ce combat. « Vous êtes notre boussole, donnez l’orientation et nous irons en ordre de bataille. Vous nous disiez : 2020 n’est pas loin. Désormais 2020 est là et nous gagnerons ces élections présidentielles 2020 à vos côtés ». Mme Obré Gilberte et les militants ont offert un présent au délégué Ezaley. Un pagne aux couleurs du manteau de la vierge Marie pour qu’il soit protégé.

Diarrassouba Sory

Les cadres dynamiques du Pdci offrent 100 cartes de militants

Essis Esso Jean Yves, président des cadres dynamiques du Pdci-Rda, et la forte délégation qui l’accompagnait, ont offert 100 cartes aux militants de Grand-Bassam. Une action qui entre dans le cadre des missions de ce mouvement qui œuvre pour la victoire du Pdci en octobre. « Nous nous sommes rassemblés, à peu près 300 ou 400 cadres ayant entre 30 et 60 ans pour faire bouger les lignes, pour aider les jeunes militants et les femmes qui ont des difficultés pour avoir des cartes d’identité… Nous sommes tous capables de mettre la main à la poche pour aider les jeunes et les femmes car ce sont ceux-là qui vont aller voter et mettre le Pdci au pouvoir en 2020… ». Le président Essis a déclaré que l’action de son mouvement s’étend à d’autres villes. « Nous avons un programme très chargé et nous allons le tenir car l’année 2020 est une année déterminante pour le Pdci » a-t-il conclu.

DS

Georges Philipe Ezaley, vice-président, délégué du Pdci-Rda :

« Le président Bédié est un bon père de famille »

« Je suis fier du Pdci »

« Le Pdci cultive les vraies valeurs de solidarité, de fraternité. C’est ça une famille… »

« C’est maintenant que le travail commence parce que 2020, c’est l’année de notre année »

« Il faut qu’on fasse en sorte que le Pdci revienne au pouvoir cette année 2020 »

« Je vais vous mettre la pression comme pas possible. On va travailler même en semaine… »

Le vice-président du Pdci-Rda, Georges Philipe Ezaley, a remercié toutes les personnalités présentes dont le vice-président du Pdci, Ezan Akélé, le député de Katiola, Mme Camara Juliette venus spontanément et spécialement lui présenter les vœux. Ezaley a expliqué les circonstances de son accident, les pires moments qu’il a vécus lors de ses soins en Europe. Il a ensuite dit un mot sur son parti, le Pdci, et les perspectives. « Nous sommes à une réunion du Pdci-Rda. Je dois vous dire que je suis fier du Pdci. Je suis fier de notre parti parce que déjà ici, le parti s’était organisé auprès de la clinique… Guikahué, le secrétaire exécutif en chef envoyé par le président Bédié, est venu me voir. A Paris, Mme Bédié est venue une première fois avec le député Mme N’zi Eliame et puis,… le président Bédié s’est déplacé avec son épouse. Ils sont venus me voir à la clinique. C’est ce qu’on dit, un bon père de famille. J’avais des parents qui sont à Paris qui n’ont pas fait ça… Quand je suis rentré à la maison, la première personne à me rendre visite, c’était encore Mme Bédié, à la demande du président Bédié. Donc, si vous rencontrez le président Bédié, dites-lui mille fois merci. Parce que malgré toutes ses charges, il a su trouver du temps pour venir me voir… Dites-lui que ses petits gestes, apparemment anodins, m’ont permis de guérir et de voir que le Pdci cultive les vraies valeurs de solidarité, de fraternité. C’est ça une famille… Je suivais ce qui se passait ici et je suis heureux et je voulais qu’on applaudisse la délégation de Bassam parce que vous avez bien travaillé… Félicitations à Bankolé Guy, à Mme Obré Gilberte, à Bekanty sous la coupe du ministre Ezan Akélé qui assurait la présidence des réunions. Bassam a été dans toutes les réunions à Treichville, à Daoukro, à Abengourou, à Yamoussoukro. On a fait ce qu’il fallait faire. Bravo. Mais c’est maintenant que le travail commence parce que 2020 est là. Et 2020, c’est l’année de notre année. Gagner les élections, nous on sait le faire à Bassam. Aller-retour, on les a gagné. Mais, on va tirer tous les enseignements pour que ce qui s’est passé ne se reproduise plus. Donc, je voudrais compter sur vous, vous dire que je suis là à votre disposition. Très bientôt, on va reprendre le travail de manière sectorielle, section par section. On va regarder tous les aspects électoraux etc. Il faut que le Pdci de Bassam, avec le Pdci de Bonoua, avec le Pdci du Sud-Comoé et les autres, on puisse faire en sorte que le Pdci revienne au pouvoir cette année 2020… Ma communauté m’a reçu, ma communauté chrétienne-catholique m’a reçu, maintenant, ma communauté politique me reçoit. La boucle est bouclée. Maintenant, on doit se remettre au travail. Donc, je compte sur vous, vaillants secrétaires généraux de section. Je vais vous mettre la pression comme pas possible. On va travailler même en semaine, avec les comités de base pour que les choses soient encadrées ».

DS



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire