Guinée Bissau: Lancement d’un projet de chaîne de valeur régionale de la noix de cajou


Le 29 janvier dernier, à Dakar, Shelter for life International (Sfl) a organisé un atelier régional qui a réuni des représentants du gouvernement et des acteurs du secteur privé du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau pour discuter de l’intégration régionale de la chaîne de valeur de la noix de cajou.

La conférence a également servi de cérémonie de lancement du projet de chaîne de valeur régionale de la noix de cajou du département de l’Agriculture des États-Unis (Usda), appelé également Linking infrastructure, finance, and farms to cashews (LIFFT-Cashew). Mis en œuvre par Sfl, ce projet de 22 milliards de FCfa (38 millions de dollars) sur six ans dans ces trois pays vise à renforcer la chaîne de valeur régionale de la noix de cajou afin d’améliorer le commerce des noix de cajou transformées sur les marchés locaux et internationaux.

Selon un communiqué de presse, l’événement a réuni des délégués de haut niveau des trois pays bénéficiaires. Les États-Unis étaient représentés par leur ambassadeur en Gambie, Richard Carlton Paschall III, et celui du Sénégal et en Guinée-Bissau, Tulinabo Salama Mushingi.

Dans leurs interventions, précise la même source, les deux ambassadeurs américains ont souligné la nécessité d’une collaboration entre les trois pays. L’ambassadeur Paschall a mentionné l’importance de créer des opportunités pour les producteurs et les transformateurs, de stimuler le développement économique et de travailler ensemble pour répondre aux besoins du marché local et international.

L’ambassadeur Mushingi a fait écho à ce message en récitant le proverbe bien connu : « Si vous voulez aller vite, partez seul. Si vous voulez aller loin, allez ensemble ». À leur tour, les représentants gouvernementaux des pays bénéficiaires ont souligné l’importance d’apporter une valeur ajoutée au secteur de la noix de cajou de leur région, car seulement 5 à 6% environ de la noix de cajou produite est transformée localement.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire