La Boad cofinance une centrale solaire photovoltaïque à hauteur de 7 milliards de FCFA


Cette centrale est cofinancée par la Banque ouest africaine de développement (Boad) à hauteur de 7 milliards de FCfa. Selon un communiqué reçu au Journal de l’économie malienne (Lejecom), Christian Adovelande, le président de la Boad a participé à la cérémonie de lancement des travaux.

La même source précise que la cérémonie a été présidée par Faure Essozimna Gnassingé, président de
la République togolaise. « Le projet porte sur la construction, l’exploitation, la maintenance de la centrale solaire et la réalisation de ses ouvrages d’évacuation, à raccorder au réseau interconnecté du Togo, en vue de la fourniture de l’énergie à la Ceet.

Il répond aux principaux objectifs notamment assurer l’accès à l’électricité de 30 000 ménages supplémentaires et de l’usine d’égrenage de coton de Blitta; contribuer à améliorer le taux d’électrification du pays en le faisant passer de 45% en 2018 à 60% en 2022 ; et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations », lit-on dans le document.

D’un coût global hors taxes de 21,5 milliards de FCfa, le projet est cofinancé par le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (Adfd), Amea Power, et la Boad qui a mis à la disposition de l’Etat togolais, des ressources concessionnelles d’un montant de 7 milliards de FCfa pour la réalisation de cette opération. Celle-ci s’inscrit dans le Plan national de développement (Pnd 2018-2022) adopté par le Gouvernement togolais, notamment les Axes 2 et 3, dont la réalisation s’accompagne de l’augmentation, de manière significative, de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, tout en réduisant le coût de production.

Le concours de la Boad porte ainsi à 662 milliards de FCfa, le montant total de ses engagements au Togo, tous secteurs confondus, dont 97 milliards de FCfa dans le secteur de l’énergie.

Adou FAYE



leje

A lire aussi

Laisser un commentaire