Augustin Senghor ne s’y oppose pas, mais…


La
proposition du président de la FIFA d’organiser la CAN tous les 4 ans continue
de faire réagir. Alors qu’El Hadji Diouf, ancien international sénégalais, est
contre cette idée, le président de la Fédération sénégalaise de football ne réfute
pas la proposition. Présent le week-end dernier à Rabat dans le cadre du
colloque sur le développement des compétitions et des infrastructures en
Afrique, Augustin Senghor a estimé que « si des réformes sont nécessaires, il faut
avoir le courage de les faire »
.

Toutefois,
le patron de l’instance dirigeante du football sénégalais veut jouer la carte
de la prudence. Mieux, il propose la création d’une compétition intermédiaire entre
les deux CAN.

 « Mais le préalable, c’est de bien en
maîtriser les tenants et les aboutissants. Parce que ce qui prime, c’est faire
en sorte de ne pas perdre nos acquis et que, surtout, l’Afrique trouve sa place
dans le concert des compétitions. Si c’est seulement pour faire de la place aux
autres, ça n’a pas d’intérêt. Par contre, si ça peut permettre de mieux
structurer nos compétitions, mieux les valoriser et que, dans les années durant
lesquelles il n’y a plus de CAN on nous propose autre chose, pourquoi pas ?
Pourquoi entre deux CAN ne pas organiser une Ligue des nations africaine ? »
, a ajouté Augustin Senghor.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire