Burkina Faso : Cinq personnes tuées à l’arme blanche à Bourzanga


Cinq corps sans vie ont été découverts le jeudi 6 février 2020 dans le village de Kombteguia dans la commune de Bourzanga (dans la région du Centre-Nord), rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB).

« Les cinq personnes, toutes de sexe masculin ont été tuées à l’arme blanche par des individus non identifiés probablement dans la nuit du 5 au 6 février 2020 », a précisé les sources de l’AIB.

Selon les mêmes sources, quatre des cinq victimes sont des habitants du village de Souriboulsi et la cinquième du village de Sam.

Les parents des victimes ont procédé à l’inhumation des corps jeudi après-midi, a-t-on rapporté à l’AIB.

Ce bilan rappelle les dix-huit (18) personnes tuées dans l’après-midi du samedi 1er février 2020 dans le village de Lamdamol, selon le communiqué du gouverneur de la région du Sahel. Le 25 janvier de la même année, 39 morts ont été enregistrés suite à l’attaque perpétrée contre le village de Silgadji, dans le Soum.

En rappel, la commune de Bourzanga (Centre-nord du pays) qui accueille plus de 45 mille déplacés internes, est en proie à des attaques terroristes depuis plusieurs mois. Plus de la moitié des villages s’est déplacée au chef-lieu Bourzanga et toutes les écoles de la partie nord de Bourzanga sont fermées, selon des responsables de l’Education nationale dans la province.

LeFaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire