Cote d’Ivoire: 50 ans de la Lonaci – Amadou Gon Coulibaly salue l’engagement d’une entreprise citoyenne dans la lutte contre la pauvreté


A la cérémonie commémorative des 50 ans de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), le 6 février 2020, à Abidjan, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a salué l’engagement d’une entreprise citoyenne à accompagner le gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et la création d’emplois.

« En sa qualité d’entreprise publique et citoyenne, la LONACI est très engagée aux côtés du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté. En plus de changer la vie des gagnants, elle réalise des investissements à caractère social et s’affirme progressivement comme pourvoyeuse non négligeable d’emplois directs et indirects, avec un réseau commercial de plus de dix mille personnes », s’est réjoui le Chef du gouvernement.

Amadou Gon Coulibaly a exprimé sa fierté pour la gestion rigoureuse de la LONACI et les innovations continues qui lui garantissent des résultats satisfaisants. Il a appelé les dirigeants de l’entreprise à continuer dans cette dynamique.

Le Directeur Général de la LONACI, Dramane Coulibaly, a rappelé, entre autres, quelques actions et réalisations qui ont contribué à l’amélioration du bien-être des populations. Sur la période 2015-2019, a-t-il dit, ce sont plus de 300 milliards de FCFA qui ont été distribués aux gagnants de divers jeux.

Dans le cadre de sa mission sociale, la LONACI a initié plusieurs projets sociaux, dont la construction d’écoles, de centres de santé, d’infrastructures culturelles, etc. « De 2015 à 2019, près de trois milliards de FCFA, dont 1,5 milliard en 2019, ont été investis pour la réalisation d’œuvres sociales, à travers le pays », a conclu le Directeur Général.

Depuis 2015, la LONACI affiche un taux de croissance annuel supérieur à 20%. Une performance qui lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires de plus de 92 milliards de FCFA en 2018 et atteindre la barre des 200 milliards de FCFA en 2019, soit 123% de taux de croissance.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire