Kinshasa: la Police disperse les militants de l’UDPS qui manifestaient ce vendredi à Limete


La Police est intervenue ce vendredi 7 février pour disperser les militants de l’UDPS qui manifestaient tôt le matin sur le boulevard Lumumba (Limete/Kinshasa). Pneus brûlés, chaussée barricadée, les « combattants » du parti présidentiel disent vouloir rompre la coalition FCC-CACH parce que, selon eux, elle ne permet pas à Félix Tshisekedi de réussir son action. Ils protestent également contre la suspension qui touchent huit bourgmestres de Kinshasa parmi lesquels ceux issus de l’UDPS.

« Nous avons rétabli l’ordre public. Ça va maintenant. La circulation est à nouveau fluide est normal. Nous avons laissé quelques policiers sur place. Ils réclament notamment la levée de suspension qui frappe certains bourgmestres dont certains de l’UDPS », a dit à ACTUALITE.CD le N°1 de la Police à Kishasa, le Général Sylvano Kasongo.

Le calme est revenu après ces mouvements: « Ils n’ont pas cassé. Ils ont brulé des pneus sur la chaussée. Nous avons rétabli la circulation. Et contrairement à ce qui est raconté nous n’avons pas fait usage des gaz lacrymogènes », a ajouté l’officier.

La circulation était perturbée particulièrement sur le tronçon compris entre la 10e et 12e rue Limete.

Ces manifestations interviennent une semaine après la clôture de la retraite politique du parti présidentiel. Jean-Marc Kabund avait annoncé que l’une des recommandations fortes de trois jours des travaux était la décision de la mise en place d’une commission permanente de suivi et d’accompagnement des actions de Félix Tshisekedi. 

 

Christine Tshibuyi



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire