Cameroun: Législatives – Dernier jour de campagne du RDPC


La campagne électorale pour les élections législatives et municipales s’achève, ce samedi soir, au Cameroun. Le RDPC, parti au pouvoir, est la seule formation à aligner des candidats dans la totalité des circonscriptions électorales et il a, face à lui, une opposition divisée, entre boycott du MRC et campagne difficile pour le SDF. Pour la formation au pouvoir, la campagne a donc été moins animée que les précédentes.

De l’avis de tous, ces deux semaines de campagne auront été peu enthousiasmantes mais au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), pas de quoi s’en inquiéter, même si l’on admet volontiers que la stratégie de campagne aura été, cette fois, un peu différente des fois antérieures.

Une campagne faite « à l’intérieur »

« Les populations ont coutume de voir le RDPC déployer de grosses caravanes et des meetings assez immenses. Cette fois, nous sommes descendus avec les députés et les équipes de campagne au tréfonds des terrains. Nous sommes entrés dans les résidences pour parler aux populations et leur parler des projets de société du RDPC. Donc, cette campagne a été beaucoup plus faite à l’intérieur, dans les quartiers, qu’au niveau des grands carrefours et cela a été une campagne efficace dans le porte-à-porte », a expliqué Franck Mémé, l’un des communicateurs des équipes du RDPC dans l’arrondissement de Yaoundé 2.

À n’en point douter, l’un des gros défis pour les candidats du RDPC aura été celui de la mobilisation de l’électorat d’où les tacles réguliers pour les partis prônant le boycott.

Porte-à-porte

« Certains leaders de l’opposition ont pu s’embarquer dans le boycott. Pour quelles raisons ? On n’en sait rien. Heureusement, le peuple camerounais serein, debout a dit non et va le confirmer le 9 février 2020 prochain », a déclaré pour sa part Palalou Midjiyawa, candidat du RDPC à la mairie de Yaoundé 2.

Les différents candidats du parti annoncent qu’ils continueront toute cette journée encore leur stratégie du porte-à-porte pour tenter de convaincre les indécis.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire