Cameroun: Ngaoundéré 2 – Le PCRN remobilise ses troupes


Lors de son premier meeting à Ngaoundéré, le parti a dévoilé sa stratégie de conquête.

La fin de la dernière semaine du mois de janvier 2020 a été marquée par l’entrée en scène du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) qui présente des candidats aux municipales dans la commune de Ngaoundéré 2è. Le 30 janvier déjà, le président national, Cabral Libii alors en route pour Maroua, a effectué une brève visite à Ngaoundété au cours de laquelle il a rencontré des partisans réunis pour la circonstance à Gadadjalingo dans la banlieue nord de la ville.

Samedi dernier, c’est au cours d’une série de rassemblements dans les environs de l’école maternelle de Tongo que les différents candidats ont exposé les grandes lignes de leur straégie pour la conquête de cette mairie aux mains de l’UNDP. Occasion aussi de prendre la température locale et de communier avec ceux sur qui reposent leurs espoirs pour une éventuelle victoire.

Pour les municipales 2020, le parti a pour tête de liste Boubakari Massardine qui affûte ses armes dans une relative discrétion. Selon Biya Mohamadou, vice-président local du PCRN, le parti présente un projet de société qui met l’homme au centre de toutes les préoccupations. Fils du fondateur du PCRN dont il assure le secrétariat général la tête de liste aux municipales et son équipe privilégient le porte–à-porte pour faire mieux passer le message auprès des populations.

En cas d’élection, il nourrit des grandes ambitions pour sa commune. La santé, l’éducation professionnelle, l’agriculture, l’élevage, l’eau et énergie constituent les principaux axes de la campagne. La partie ne s’annonce toutefois pas aisée dans cette circonscription longtemps considérée comme un bastion imprenable de l’UNDP dont le candidat, le maire sortant Idrissou Abana, veut rempiler pour consolider son ancrage local face au RDPC et d’autres concurrents en embuscade.

Lire aussi : My vision: « Je suis l’homme qui faut à la commune de Ngaoundéré IIe »



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire