Cameroun: Vina-Est – Le RDPC en démonstration de force à Nyambaka et Bélél


Pour son deuxième grand meeting de campagne, le parti au pouvoir a joué la carte de la persuasion.

La caravane de campagne électorale du RDPC dans la Vina poursuit son bonhomme de chemin. Après le lancement officiel samedi dernier à Ngaoundéré, elle sillonne progressivement d’autres circonscriptions du département. Le mercredi, 29 janvier, était une journée assez particulière avec deux meetings organisés successivement dans les localités de Bélel et de Nyambaka.

Le premier s’est tenu en mi-journée sur la Place des fêtes en présence d’Abbo Aboubakar, tête de liste RDPC aux municipales et maire sortant de Bélel qui a su rameuter les troupes pour la circonstance, histoire de mettre toutes les chances de son côté le moment venu. Un objectif également partagé par Mme Djoubaïra tou qui entend rempiler en tant que tête de liste aux législatives dans la Vina-Est.

En fin d’après-midi, c’était au tour de la localité de Nyambaka, située à 100 km de N’Gaoundéré sur la route de Garoua Boulai, d’accueillir un autre rassemblement des militants et sympathisants du parti de la flamme qui doit faire face ici à la rude concurrence de deux autres formations politiques : l’UNDP et le SDF.

A la tribune dressée sur la place du marché, étaient en bonne place les responsables locaux du parti, les candidats aux divers postes électifs, les élites intérieures et extérieures, les autorités traditionnelles et religieuses, sous la houlette de Hamadama Djafarou, président de la commission communale de campagne du RDPC. Venus d’horizons divers, tous avaient pour objectif commun d’apporter un soutien massif à la liste des 25 conseillers municipaux, conduite par Abbo Hamadama qui entend rallier le maximum des suffrages le jour dit.

Après les civilités d’usage, la parole est revenue à plusieurs intervenants pour galvaniser les troupes au rythme des sonorités distillées par des griots et autres artistes du cru. Lors de son allocution, la tête de liste RDPC aux municipales, a tenu d’abord à s’excuser auprès des populations pour certaines erreurs commises lors des investitures avant de les inviter à se tourner vers un avenir riche de promesses. D’où la nécessité de taire les querelles, de se serrer les coudes pour soutenir à fond les candidats du parti qui a tout donné à Nyambaka, comme en témoigne les récentes nominations des nombreux fils de l’arrondissement dans l’administration et dans le secteur para-public.

L’onction populaire est indispensable pour mettre en œuvre plusieurs projets dans l’éducation, la santé, l’énergie, l’emploi, les infrastructures, etc. Le président de la commission communale de campagne appelle quant à lui à plus de mobilisation et de vigilance. Si lors du scrutin de 2013 le RDPC avait remporté une majorité confortable avec trois sièges aux législatives et de nombreux conseillers municipaux, la partie s’annonce plus serrée cette fois-ci avec des nouveaux concurrents. D’où l’appel à plus d’engagement et de solidarité pour porter en triomphe les candidats du RDPC au soir du 09 février.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire