Comment les stations de ski tentent tout pour séduire les millenials



Les vacances au ski n’attirent plus autant les jeunes que par le passé, faute de de pratique et de moyens. Certaines stations de ski françaises tentent de les faire revenir par tous les moyens, notamment en organisant des festivals de musique comme le raconte ce journaliste de The Guardian.

Jeudi soir, dans l’aéroport de Genève, une soixantaine de vacanciers britanniques attendent le bus qui doit les conduire jusqu’aux stations de ski de Chamonix et de Morzine. Tous, à quelques rares exceptions près, ont la cinquantaine.

Ainsi ce qui était autrefois un sport de jeunes est devenu l’apanage des baby boomers – une évolution aux conséquences potentiellement dramatiques pour l’industrie du ski. Les adeptes vieillissants sont en effet de moins en moins nombreux à dévaler les pentes et les jeunes se passionnent de moins en moins pour la montagne.

Laurent Vanat, spécialiste respecté du secteur et auteur du rapport international sur le tourisme de neige et de montagne, avait repéré la tendance dès 2009. “Je pense que nous nous trouvons à un moment crucial. Il faudra regarder de près les cinq prochaines années pour voir s’il y a vraiment un retournement. On dit que les baby boomers skient jusqu’à un âge plus avancé parce qu’ils sont en meilleure santé, que les pistes sont soignées et que les équipements sont meilleurs, mais il y a un moment où on observera un décrochage.

Le marché des quadragénaires

En se promenant dans Morzine, l’une des plus belles stations des Alpes françaises, le visiteur n’est toutefois pas étreint par un puissant sentiment d’urgence. Partout on voit des grues de construction et des panneaux publicitaires pour de nouveaux appartements cossus en centre-ville et en périphérie.

Alex Robson, agent immobilier, reconnaît que les affaires se portent bien. Près de 85 % de sa clientèle est britannique et il vend chaque année en moyenne entre 14 et 16 propriétés pour une valeur totale d’environ 8,5 millions d’euros. “Ça a vraiment décollé vers 2004. Le Brexit a eu un impact mais les gens continuent d’acheter”, explique-t-il.

En creusant un peu, on s’aperçoit pourtant que les choses sont plus compliquées. JP Bellini, propriétaire de la très populaire boutique de snowboard The Woods, a remarqué l’évolution de sa clientèle. “Il y a quinze ans, le marché des quadragénaires était inexistant. Aujourd’hui, il y a un paquet de super quadragénaires qui font du snowboard dans les Alpes.”

Il constate en revanche que ses jeunes clients sont moins nombreux qu’auparavant. “C’est quelque chose qu’on a clairement remarqué sur les deux dernières années. Il y en a toujours mais moins qu

[…]

Jamie Doward

Lire l’article original

Source

L’indépendance et la qualité caractérisent ce titre né en 1821, qui abrite certains des chroniqueurs les plus respectés du pays. The Guardian est le journal de référence de l’intelligentsia, des enseignants et des syndicalistes. Orienté au

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire