Kasaï Central : des rumeurs sur le trafic d’organes humains empoisonnent les relations entre deux tribus à Tshibala


Les rapports entre la tribu Bindji et sa voisine Lualua dans le secteur de Mboie en territoire de Kazumba, 180 Kms de Kananga, ne sont pas bons, indique un responsable d’une église de réveil à Tshibala.

Il en veut pour preuve l’absence des fournisseurs du maïs Lualua au marché hebdomadaire de Tshibala le jeudi 6/2/2020  occasionnant la hausse de cette denrée alimentaire de forte consommation dans la  région dont la mesurette était passée de 800 FC à 1300 FC .

« Tout est parti d’une rumeur selon laquelle nos frères Lualua du village de Muamono hebergeraient des suspects venus d’Angola qui feraient le trafic d’organes humains et que les Bindji étaient les cibles de ces traficants d’organes humains » indique ce responsable religieux qui, par ailleurs, accuse une radio locale d’avoir propagé cette rumeur contribuant ainsi à attiser la tension entre Lualua et Bindji.

« C’est l’une des radios installées dans la mission de Tshibala qui a relayé largement cette rumeur allant jusqu’à affirmer que des suspects ont été arrêtés à Muamono avec des couteaux et du sang sur leurs mains pourtant c’est faux ».

Cette rumeur de la présence des traficants d’organes humains a déjà fait une victime. Un marchand ambulant qui circulait dans les villages du secteur de Mboie a été intercepté par la population et conduit à la police à Tshibala le lundi 3/2/2020. Après vérification,  rapportent des sources policières,  il s’est avéré que cette personne n’avait rien avoir avec ce qu’ on lui reprochait. Elle a été relâchée non sans avoir payé des amendes.

Le responsable religieux qui s’est confié à ACTUALITE.CD lance un appelle aux autorités provinciales à s’impliquer afin de rétablir la confiance entre  les deux tribus qui vivent ensemble depuis des années. Il invite aussi le responsable de la radio incriminée à assurer la formation à son personnel.

Un des agents de la radio mise en cause a reconnu avoir entendu un de ses collègues diffuser cette rumeur plusieurs fois à l’antenne.

Sosthène Kambidi



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire