Angola: L’agriculture familiale peut améliorer la production de la province


Menongue — Le gouverneur de la province de Cuando Cubango, Júlio Bessa, a estimé vendredi, dans la municipalité de Cuangar, que le pari actuel du gouvernement sur l’augmentation de l’agriculture familiale à grande échelle renverserait la situation de faim provoquée par la sécheresse survenue pendant la saison agricole 2018/2019.

La sécheresse à Cuando Cubango, au cours de la période considérée, a touché plus de 350 000 personnes, dans un total de 75 000 familles, ainsi que la population bovine et caprine, qui a également enregistré des décès, en particulier dans les municipalités frontalières avec la Namibie, notamment Cuangar, Calai et Dirico.

S’adressant à la presse, à la fin d’une tournée dans les municipalités, Júlio Bessa a dit que le grand pas que la province a fait était l’engagement dans l’agriculture familiale, en mobilisant des ressources, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, en mettant l’accent sur les outils agricoles, les semences, les tracteurs et autres produits.

Il a expliqué que dans la première phase, le pari était sur l’agriculture de subsistance, mais dans la deuxième phase, les familles paysannes doivent parier sur l’agriculture à revenus.

Il a indiqué qu’en dépit des contraintes, il était enregistré une production importante de maïs dans la région de Cuchi, qui compte actuellement 50 hectares plantés dans la campagne agricole actuelle, et que dans la prochaine, la région compte atteindre 200 hectares, avec une production de maïs, soja et autres cultures.

Le gouvernant a également souligné les niveaux élevés de production dans les villages de la municipalité de Menongue, Cuito Cuanavale et Mavinga, en particulier le pôle agricole Licua (Mavinga), où environ deux tonnes d’ail ont été récoltées plus tôt cette année, plantées en septembre 2019.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire