Côte d’Ivoire: hausse de la prime mensuelle de transport dans le secteur privé



Le ministère ivoirien de l’Emploi et de la protection sociale a pris un arrêté revalorisant la prime mensuelle de transport dans le secteur privé, avec une augmentation de 5 000 Fcfa pour le District autonome d’Abidjan et 3 000 Fcfa pour les villes de l’intérieur du pays.

L’article 4 de l’arrêté indique que « les primes de transport allouées antérieurement à la date de prise d’effet du présent arrêté et supérieures au minimum fixé sont augmentées de 5 000 Fcfa pour le District autonome d’Abidjan et 3 000 Fcfa pour les villes de l’intérieur du pays ».

La mesure concerne « toutes les entreprises soumises à la loi No 2015-532 du 20 juillet 2015 portant Code du travail », souligne l’arrêté qui précise que cette mesure s’applique aux travailleurs dont le contrat est régi par la loi portant Code du travail.

Le texte note que le terme « travailleur désigne toute personne de genre féminin ou masculin exerçant une activité dans le cadre de la relation professionnelle ». Ceux-ci sont bénéficiaires d’une revalorisation des primes mensuelles de transport précédemment allouées aux travailleurs du secteur privé.

L’article 3, lui, fait état des anciennes et nouvelles primes minimum mensuelles de transport fixées : Pour le District d’Abidjan, la prime passe de 25 000 Fcfa à 30 000 Fcfa, pour la ville de Bouaké (centre) de 21 000 Fcfa à 24 000 Fcfa et les autres villes de l’intérieur du pays de 17 000 Fcfa à 20 000 Fcfa.

Cet arrêté entré en vigueur après sa signature par le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Pascal Abinan, le 30 janvier 2020, intervient à la suite d’un avis de la Commission consultative du Travail du 15 janvier 2020.

AP/ls/APA



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire