Education : « Tableau d’honneur », 10 ans au service de l’excellence scolaire


Pour marquer d’une pierre blanche le dixième anniversaire de son programme télé éducatif dénommé « TH » (Tableau d’honneur), l’Association Burkina impulsion a organisé, samedi 8 février 2020 à la salle des banquets de Ouaga 2000, une cérémonie de récompense des élèves-étoiles dénommée « La Nuit des TH ». Placée sous les auspices du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, représentant le chef de l’Etat, cette cérémonie a été l’occasion pour les initiateurs de reconnaître le mérite des élèves mais aussi des différents parrains et partenaires qui ont cru au projet.

« A 10 ans, un élève est supposé passer du Cours élémentaire (CE) au Cours moyen (CM) avant de passer son examen du Certificat d’études primaires (CEP). A 10 ans, TH est assimilable à un élève précoce et brillant qui a réussi à son premier examen », a déclaré le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro, à la Nuit des TH, célébrée dans la somptueuse salle des banquets de Ouaga 2000, en présence de quelques centaines d’invités.


« Les résultats parlent d’eux-mêmes »

Dix ans au service de l’éducation, à faire le tour du Burkina pour mettre en lumière des élèves qui, malgré des conditions difficiles, ne lâchent rien et côtoient toujours l’excellence. Au fil des années, « TH » s’est imposé comme une vitrine de promotion et de culture de l’excellence scolaire qui crée une saine émulation entre élèves. « En dix années donc, les résultats parlent d’eux-mêmes. Plus de 200 étoiles ont été détectées. Quand le concret est là, les conjectures s’ébranlent », se convainc le promoteur de TH, Ben Moussa Boudané, qui s’est présenté au lutrin, accompagné d’anciennes étoiles qui continuent de briller sur le banc de la vie professionnelle et qui font aujourd’hui la fierté de la nation.

Ben Moussa Boudané, promoteur de TH

On retrouve entre autres, dans cette constellation, l’ingénieur logiciel à Google, Karaga Ouattara ; l’ingénieur en BTP et hydraulique, Frank Tapsoba, par ailleurs président de l’Association des tableaux d’honneur ; le chef de projet, Djamila Ouédraogo ; l’ingénieur en réseau informatique, Diane Ouédraogo ; et l’architecte Arnaud Sawadogo.

L’excellence continue

La flamme de l’excellence est toujours vive et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Tenez, Sawadogo Judicaël du Lycée provincial Moussa-Kargougou de Kaya a remporté le prix du meilleur parcours TH 2019. Il a obtenu comme moyenne annuelle : 19,41 en 6e ; 19,45 en 5e ; 19,53 en 4e ; 18,05 en 3e et 17,57 en 2de C. Il est reparti avec un chèque de 5 millions de francs CFA.

Dao Fatimata recevant son prix des mains du président de l’Assemblée nationale

L’excellence féminine a été également reconnue. Ainsi, les meilleures élèves aux examens ont été récompensées : Dao Fatimata avec une moyenne de 9,50 sur 10 au CEP, Kaboré Rihanata avec 18,77 de moyenne au BEPC, Zogona Sanata avec 16,50 au BEP et enfin Ouédraogo Farida avec 17,96 de moyenne au Bac.

La reconnaissance aux partenaires et parrains

Si TH a survécu grâce à la détermination du promoteur et de son équipe, c’est aussi avec le soutien de ses traditionnels partenaires qui ont eu foi en cette initiative depuis 2009. Il s’agit notamment de la Fondation BOA (Bank of Africa), de l’Institut supérieur privé polytechnique (ISPP) et à certaines personnalités. Elles ont reçu, à l’occasion de ce jubilé d’étain, des trophées de reconnaissance. Il s’agit de Gilbert Noël Ouédraogo, ancien ministre des Transports ; Luc Adolphe Tiao, ancien Premier ministre ; Lanciné Diawara, président de la Fondation BOA ; Vincent Congo, ex-président de l’Union nationale des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina (UNAPESB) ; Dr André Bationo, directeur Afrique de l’Ouest de la Révolution verte ; Sabine Yaméogo, fondatrice de l’ISPP ; Rosine Coulibaly ; ancienne ministre de l’Economie et des Finances.

Remise d’attestation collective aux anciens ministres de l’enseignement

Quant aux anciens ministres de l’Education et de l’Enseignement supérieur, ils ont reçu collectivement un trophée pour leur engagement continu pour la promotion de l’excellence.

« L’excellence est un art que l’on n’atteint que par l’exercice constant »

Prenant la parole, Lanciné Diawara dira que l’adhésion de la Fondation BOA au programme « TH » repose sur la philosophie du Groupe qui consiste à partager une partie de ses revenus avec les communautés locales pour affirmer sa responsabilité sociale. Il a laissé entendre que le programme TH occupe désormais une place majeure dans le programme annuel d’activités de la Fondation BOA « Nous avons déconnecté le financement de « TH » de la Fondation. Désormais, le programme sera financé directement par la Banque (BOA, ndlr) », a lancé le parrain. Selon lui, la Fondation soutient d’autres initiatives dans le domaine de l’éducation et de la santé. Et cet engagement s’est matérialisé à travers la construction et l’équipement de trois lycées, trois écoles primaires et cinq CSPS, tous alimentés à l’énergie solaire.

Lanciné Diawara, président de la Fondation BOA

« La graine que nous semons est la graine de l’espérance », a cité Lanciné Diawara, avant d’exhorter les élèves-étoiles à méditer cette pensée du philosophe Aristote : « L’excellence est un art que l’on n’atteint que par l’exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas une action mais une habitude ».

Sabine Yaméogo, fondatrice de l’ISPP recevant un trophée et une attestation de remerciement d’une élève étoile

« La chance n’existe pas »

S’adressant à ces filleuls, le président de l’Assemblée nationale et co-parrain représentant le patron de la cérémonie, le président Roch Kaboré, a laissé entendre qu’on ne devient pas meilleur par la chance. « Dites à ceux qui invoquent la chance pour justifier leurs échecs ou le succès des autres que la chance n’existe pas. Comme l’a dit Churchill, la chance n’existe pas ; ce que vous appelez chance, c’est l’attention au détail », a-t-il lancé, avant de lancer que le secret du succès des élèves-étoiles tient en quatre principes : « Ne jamais se lasser de s’entraîner et de répéter. Se sacrifier et accepter les privations. Prendre plaisir dans ce que vous faites et y croire ».

Pour le Président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, la chance n’existe pas.

Alassane Bala Sakandé a invité les élèves à viser toujours plus haut, même quand ils sont « au sommet de la montagne ». Il a réitéré l’engagement de l’Assemblée nationale à toujours accompagner l’excellence. Raison pour laquelle d’ailleurs, elle a institutionnalisé la Journée de reconnaissance du député à l’enseignant (JOURDEN) qui récompense les meilleurs enseignants qui ont réalisé un taux de réussite de 100% à l’examen du Certificat d’études primaires (CEP).

La cérémonie a été retransmise en directe sur les antennes de la télévision nationale

Le clap de lancement de la 11e édition de « TH » a été donné et déjà le promoteur annonce, pour mars 2020, la tenue probable du Symposium international de l’excellence scolaire de Ouagadougou.

Herman Frédéric Bassolé

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire