Goma : un marathon des personnes vivant avec handicap organisé en prévision du festival Amani


En prélude du festival Amani, qui se tiendra du 14 au 16 février à Goma, un marathon a été organisé par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) en faveur des personnes vivant avec handicap. Six athlètes à mobilité réduite ont parcouru, dimanche 9 février, une distance de  42 kilomètres en relai avec 6 membres du personnel du CICR.

L’évènement s’est déroulé au stade omnisport paralympique de Goma, construit par le CICR avec une capacité d’accueil de plus de 250 personnes. Plusieurs disciplines sportives paralympiques y sont pratiquées parmi lesquelles le basket-ball sur fauteuil roulant, le goal ball, le sitting volley-ball, le tennis de table, le boccia et le para-badminton.

 » Le sport est un droit pour tout le monde. Nous sommes là pour respecter les droits des personnes vivant avec handicap. Ces droits leur permettent de s’intégrer dans la société. On voulait profiter de cette occasion (festival Amani ndlr) pour faire participer les personnes en situation de handicap pour la première fois à ce marathon. Ces personnes sont aussi capables de pratiquer le sport. Chaque année nous allons faire plus pour que la personne vivant avec handicap se sente considérée au même titre que les valides dans le domaine des sports « , a dit Eva Bondjele, responsable de  l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap au CICR RDC.

Rosette Lucina, athlète paralympique venue de Kinshasa, s’est réjouie de cet exercice.

 » Courant en équipe avec différentes personnes, j’ai oublié ma mobilité réduite, je peux tout faire « , a-t-elle.

Depuis 2013, le CICR collabore étroitement avec le Comité National Paralympique Congolais (CNP-COD) et ses 5 ligues provinciales pour encourager les personnes à mobilité réduite de s’engager à des activités sportives. En 2019, 474 personnes ont reçu des soins de réhabilitation physique à Goma dans le cadre du travail du programme de Réadaptation Physique (PRP) mise en œuvre par le CICR en RDC.    

 » Le travail des collègues au PRP nous montre l’ampleur des conséquences des conflits armés dans la vie de milliers de personnes. Nous espérons que ce marathon aidera à réduire la stigmatisation et l’exclusion liées aux personnes à mobilité réduite « , indique Kelnor Panglung, Chef de la sous-délégation du CICR à Goma.

Jonathan Kombi



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire