Inclusion sociale : Le Mouvement burkinabè pour l’inclusion (MBI) rend hommage au Larlé Naaba Tigré et à Mamounata Velegda


Pour leurs multiples actions humanitaires au profit des personnes vivant avec un handicap, le Larlé Naaba Tigré et l’opératrice économique Mamounata Velelga ont été distingués ce samedi 8 février 2020. Ils ont été désignés personnalités de l’année 2019 par le Mouvement burkinabè pour l’inclusion.

Au sein du Centre national des personnes handicapées moteurs du Burkina et du Mouvement burkinabè pour l’inclusion (MBI), tout le monde est unanime : le Larlé Naaba Tigré et Mamounata Velegda ont toujours œuvré pour la promotion des personnes handicapées.


« C’est d’abord un acte de reconnaissance aux deux personnalités pour leur accompagnement et aussi une invite à d’autres acteurs à emprunter le même élan de solidarité », a signifié le président du MBI, Ali Traoré dit Ali Ponré 1er. Il reconnaît qu’en 2019, les deux acteurs n’ont pas hésité à laisser parler leur cœur. « Nous avons reçu des vivres, des dons en espèces. Certains d’entre nous ont bénéficié de prêts pour mettre en place leurs activités », a-t-il témoigné.


Ali Ponré 1er voit également en cette cérémonie, un appel aux personnes handicapées à s’investir dans leurs activités et ne pas tomber dans le piège de la mendicité. « Malgré nos différences, nous sommes aussi un maillon de la chaîne et sommes tenus d’apporter notre contribution pour le développement du pays », a-t-il soutenu.

Une idée partagée par Hadja Mamounata Velegda, qui exhorte l’ensemble des acteurs à accompagner les personnes handicapées. « Malgré nos différences et quel que soit le handicap, nous avons toujours un plus à apporter », estime-t-elle.


Le Larlé Naaba Tigré s’inscrira dans la même dynamique, en relevant que le MBI a donné une leçon de morale à travers la présente cérémonie. « La reconnaissance fait partie des valeurs fondamentales de notre société. Elle est aussi l’expression des hommes dignes qui savent reconnaître le bienfait ». Et si le Larlé Naaba Tigré reconnaît que les besoins des personnes handicapées restent énormes, il a renouvelé son engagement à toujours les appuyer.

Nicole Ouédraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire