La proposition du président Macky Sall.


Trois (3) ans après l’adoption de la Décision 635 sur la reforme institutionnelle et, à présent que le programme est presque intégralement mis en œuvre, on mesure avec plus d’objectivité et de recul, le temps et les efforts investis dans ce dossier.

 

Je renouvelle mes chaleureuses félicitations au Président Paul KAGAME pour la réussite de l’exercice de réforme.

 

En ma qualité de président sortant du Comité d’orientation des Chefs d’État et de gouvernement du NEPAD, je note avec intérêt l’adoption des instruments juridiques des nouvelles structures de gouvernance de l’Agence de Développement de l’Union africaine (ADUA-NEPAD). 

 

La transformation de l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD en ADUA-NEPAD étant maintenant actée, je souhaite que la nouvelle structure de la Commission en cours d’élaboration lui réserve la place qu’il faut en tant qu’entité chargée de la coordination et de la mise en œuvre des grands projets de l’Agenda 2063. 

 

Sur le processus de présélection pour la composition de la future Commission, il est important de veiller à l’application rigoureuse des règles de performance et de gestion administrative et financière.

 

Des mesures hardies, garantissant la reddition des comptes, l’équité et la transparence, doivent être prises pour remédier aux manquements relevés dans les divers rapports d’audit.

 

La crédibilité durable de notre organisation est à ce prix. 

 

Il me semble également fondamental de veiller à la rationalisation de nos méthodes de travail. 

Nous nous rendons tous compte que nous pourrions gagner beaucoup de temps en simplifiant davantage la cérémonie d’ouverture.

 

De plus, il me parait tout aussi essentiel de rationaliser la programmation des réunions officielles et des rencontres parallèles, pour éviter les chevauchements. Nous ne pouvons pas être partout en même temps. 

 

Je vous remercie.



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire