Le khalife général appelle les fidèles à retourner vers l’Islam et l’union des cœurs.


La cérémonie officielle a mis fin à la 46e édition de la ziarra annuelle de Saré Mamady, ce samedi 08 février.  Cette cérémonie officielle s’est effectuée  sous la présence effective de la délégation envoyée par le gouvernement et conduite par Abdoulaye Diop, ministre de la culture et de la communication. Cette délégation était composée de Moussa Baldé (maer), Abdoulaye Bibi Baldé (DG poste), Mame boye Diao (DG des domaines) et de Mamadou Salif Sow entre autres.

Occasion saisie par le khalife de la famille chérifienne, Chérif Leheib Aïdara de remercier tout le monde de leur présence pour la noble cause, à savoir l’Islam. Selon lui, « il faut prier pour la paix au Sénégal et dans la sous-région, mais également pour le président de la République et le gouvernement. »

Dans cette foulée, il ajoute : « nous devons prier pour Moussa Baldé (maer) car nous avons vu les avancées dans l’agriculture. Nous avons reçu des semences de qualité, de l’engrais et du matériel agricole. Nous devons l’accompagner dans sa mission car il est un homme honnête qui a révolutionné l’agriculture. Mais aussi, je remercie du fond du cœur Abou Diop et El Hadj Kabiné Diané (IEF) de Kolda qui n’a ménagé aucun effort pour la réussite de cet événement religieux ».

Cependant, le khalife a rappelé aux fidèles « nous sommes tous des parents donc évitons les calomnies car l’Islam est une religion de paix. Nous devons savoir que c’est l’Islam qui fait vivre notre âme et celui qui vit de l’Islam ne peut se suicider, ni couper la forêt sans penser aux générations futures ».

Cette ziarra rassemble tous les foyers religieux de la Casamance et des peuples des deux Guinée (Bissau et Conakry) qui viennent se recueillir et prier pour demander pardon, mais aussi avoir des bénédictions.

Restant sur l’actualité, il poursuit « nous devons croire en ALLAH (SWT) en ce qui concerne la maladie coronavirus pour que nos compatriotes et les autres soient épargnés. Cependant, la centralité de l’humain pour sa spiritualité est le retour vers ALLAH (SWT). Et ce retour vers notre créateur n’est rien d’autre que se soumettre par la prière, le jeûne, la zakat et un cœur pur  en disant la vérité », avant de rappeler « ce qui nous a réuni ici ces deux jours doit nous éveiller en ayant comme repère l’Islam et le Saint Coran. Et surtout ceci montre que nous sommes tous les mêmes devant le Tout Puissant, donc soyons unis entre nous… »



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire