Angola: L’électrification de la ville de Sal coûte plus de trois millions d’USD


Benguela (Angola) — Trois millions et 750.000 dollars US, tel est le montant que requière l’électrification de la ville de Sal, située dans la commune de Chamume, municipalité de Baia Farta, dans la province de Benguela (littoral-sud).

C’est ce qu’a fait savoir mardi le chef de Département d’exploitation de la région sud de l’Entreprise Nationale d’Electricité (ENDE), soulignant que la disponibilité financière permettrait d’exécuter ce projet dans six mois.

Le projet requière des travaux de lancement d’un réseau de transport d’électricité, qui doit relier la contrée de Sal (ville saline) à la sous-station de Baia farta, a expliqué Demo Santos.

Située à 42 kilomètres de la ville de Sal, la sous-station de Baia farta est dotée d’une capacité de distribution de 16 mégawatts, a-t-il précisé, en présentant le projet à la ministre de la Pêche et de la Mer et aux producteurs du sel.

« En ce moment-ci, les négociations se déroulent entre le Ministère de l’Energie et celui de la Pêche pour la mise en œuvre de ce projet », a dit le responsable, affirmant que les hommes d’affaires locaux étaient également prêts à financer le projet.

Pour sa part, Adérito Areias, propriétaire d’une saline, a dit qu’il dépensait cinq mile litres de gasoil/jour pour le fonctionnement des pompes.

L’électrification de la ville de Sal réduirait les dépenses et permettrait d’augmenter la production du sel, a-t-il ajouté.

La ville de Sal, qui s’étend sur 11 mille hectares, se situe à 20 km au sud du siège municipal de Baia farta.

La ministre de la Pêche et de la Mer, Maria Antonieta Baptista, effectue depuis lundi (10) une visite de travail de 48 heures dans la province de Benguela.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire