Comment le coronavirus affecte l’économie japonaise



Des entreprises nippones sont contraintes de réduire leurs activités en Chine mais également dans l’archipel. Faute de pouvoir se fournir en pièces, Nissan ferme temporairement une de ses usines japonaises de voitures.

L’épidémie du coronavirus, qui a déjà fait plus de 1 000 victimes en Chine, pèse chaque jour un peu plus sur l’économie japonaise, la troisième mondiale. Nissan a ainsi annoncé, lundi 10 février, la fermeture temporaire de son usine implantée sur l’île de Kyushu, dans le sud de l’archipel, rapporte le Mainichi Shimbun. “C’est le premier constructeur automobile nippon à fermer une usine au Japon” du fait de l’épidémie, relève le quotidien japonais.

Cette mesure, qui résulte de l’arrêt de la production de pièces détachées en Chine, ne sera pas sans conséquences pour Nissan : 434 000 véhicules sortent chaque année de cette usine, soit la moitié des voitures assemblées dans l’archipel par l’entreprise

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire