Divers Economie


L’aéroport de Dakhla enregistre une hausse de son trafic aérien en 2019

Le trafic des passagers au niveau de l’aéroport de Dakhla a affiché en 2019 un bond de 26,75% par rapport à l’année précédente, selon des données fournies par l’Office national des aéroports (ONDA).
Le nombre de passagers ayant transité par cet aéroport a atteint 256.975 durant l’année dernière, contre 202.741 voyageurs en 2018, précise l’opérateur aéroportuaire dans un communiqué.
Le nombre de passagers ayant transité par cette plateforme aéroportuaire en décembre dernier a atteint 19.459 contre 18.727 voyageurs durant le même mois une année auparavant, soit une progression de 3,91%, précise l’ONDA.
L’aéroport s’est adjugée 1,03% du volume du trafic enregistré au cours des douze derniers mois et 0,96% en décembre dernier au niveau des différents aéroports du Royaume, se plaçant ainsi à la 9ème place à l’échelle nationale. Le trafic aérien au niveau des aéroports du Maroc a enregistré une hausse de 11,18% en 2019 pour atteindre un record de 25.059.840 passagers, alors que le trafic international a dépassé les 22 millions de passagers avec une augmentation de 9,80%, indique la même source.

Baisse de 18 pbs à 4,91% du taux débiteur
global au quatrième trimestre 2019

Les résultats de l’enquête de Bank Al-Maghrib sur les taux débiteurs relatifs au quatrième trimestre de 2019 indiquent une baisse du taux moyen pondéré global de 18 points de base (pbs) à 4,91%.
Les taux ont ainsi reculé de 8 pbs à 4,70% pour les comptes débiteurs et prêts de trésorerie, de 67 pbs à 4,61% pour les crédits à l’équipement et de 6 pbs à 6,66% pour les crédits à la consommation, précise BAM dans une note sur les résultats de son enquête sur les taux débiteurs du T4-2019.
Les taux ont, en revanche, progressé de 12 pbs à 5,34% pour les concours immobiliers.
Par secteur institutionnel, les taux appliqués aux crédits aux particuliers se sont repliés de 14 pbs à 5,55% et ceux assortissant les concours aux entreprises non financières de 15 pbs à 4,77%.
Pour les entreprises non financières privées en particulier, les taux ont baissé de 12 pbs à 4,86% globalement, de 3 pbs à 4,47% pour les grandes entreprises (GE) et de 19 pbs à 5,68% pour les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME).






libe

A lire aussi

Laisser un commentaire