Ile Maurice: Voitures de fonction des élus – Encore mieux si l’on personnalise sa plaque !


Les ministres, députés et autres hauts-fonctionnaires sont fiers de leurs nouvelles voitures de luxe. Tellement fiers que beaucoup d’entre eux choisissent d’y mettre une plaque minéralogique personnalisée.

Les lettres de l’immatriculation préférées sont le plus souvent les initiales du propriétaire. Pour les chiffres, ce sera sa date de naissance ou une date mémorable pour lui.Tania Diolle, par exemple, a choisi TD 18, le chiffre 18 représentant le numéro de la circonscription dans laquelle elle vient d’être repêchée comme best loser.Pourquoi ces plaques personnalisées ? Signe d’appartenance, de possession ou d’ego prononcé, c’est selon, nous dit un psychologue. Ou les trois à la fois…

Les anciens numéros d’immatriculation s’étaient arrêtés à FM 999 pour laisser la place aux numéros avec un chiffre au début suivi du mois et l’année de la première immatriculation du véhicule. Les immatriculations FN 01 à ZZ 999 sont donc restées inutilisées. Toutefois, une réglementation de 2019 a permis leur utilisation. Ce qui a fait la joie des VIP qui adorent arborer leurs initiales sur leurs Mercedes, BMW ou Jaguars.

Numéros convoités

Cette nouvelle réglementation permettant l’attribution de ces numéros a été mise en sommeil dernièrement, lorsque l’officier responsable de ce dossier à la National Transport Authority (NTA) a été arrêté pour une affaire de faux dans les permis délivrés aux propriétaires de vans de 15 places. Toutefois, il semble bien que certains VIP aient pu eux se procurer ces numéros tant convoités.

Normalement, la plaque d’immatriculation des véhicules de l’Etat inclut le sigle RM pour Republic of Mauritius. Les voitures de fonction des ministres, Parliamentary Private Secretaries et hauts fonctionnaires le comprennent aussi mais le bénéficiaire peut le remplacer pour une immatriculation normale ou personnalisée Dans les deux cas, le bénéficiaire changera l’immatriculation, en principe à ses frais. Une plaque personnalisée coûtera Rs 25 000.

Dans le passé, beaucoup de nos politiciens ont utilisé des immatriculations particulières. Pour Sir Aneerood Jugnauth, c’était le fameux CA 205 (devenu CA 2205) ; Paul Bérenger utilisait fidèlement le 5779 mais ne le fait plus. Le numéro fétiche de feu Sir Gaëtan Duval était X 15, qui rappelait l’avion de combat américain de l’époque (mais il utilisait aussi G 68).En tout cas, c’est une manière de se démarquer des autres et se faire reconnaître. C’est important pour les politiciens.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire