Incendie des locaux de la CEPI: le référendum « compromis »à Nzérékoré? | Africa Guinee


NZEREKORE- L’incendie du siège de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) à Nzérékoré va-t-il compromettre la tenue du référendum couplé aux législatives du 1er mars ? Alors que l’origine de cet incendie reste encore inconnue, la présidente de la CEPI de Nzérékoré a rassuré. Interrogée, Madame Luopou Françoise Lamah nous a confié que tous le matériel qui entrent dans le déroulement des élections avaient été au préalable sécurisés dans un autre endroit.

« On avait à l’avance délocalisé le matériel électoral dans un endroit sécurisé », a confié la présidente de la CEPI. Elle explique ce sont des ordinateurs et leurs accessoires ainsi que des anciens isoloirs qui sont consumés.

‘’Ce  sont nos ordinateurs de bureau, nos photocopieuses, imprimantes, les anciens isoloirs qui ont été brulés. Mais  j’avais déjà pris le devant. Tout le matériel qui concerne le jour-j des élections, je les avais enlevés. Que ça soit les cartes, les urnes etc. J’avais déjà tout délocalisé dans un endroit plus sécurisé. Puisque les mêmes tentatives ont échoué à Macenta. Donc depuis que nous avons eu les échos de Macenta, nous avons pris des dispositions pour que ces matériels soient sécurisés dans un autre coin’’, nous a confié Madame Luopou Francoise Lamah, présidente de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante de Nzérékoré.

Les élections législatives couplées au référendum sont annoncées pour le 1er mars 2020 en Guinée. A N’zérékoré, plusieurs jeunes sont récemment sortis de leur silence pour réclamer le retour de Dadis Camara qui vit en exil forcé à Ouagadougou depuis 10ans. Ces jeunes ont averti que sans que Dadis à Nzérékoré, il n’y aurait pas d’élection en forêt.

A suivre !

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinée.com

A Nzérékoré

Tél :  (00224) 628 80 17 43

 



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire