incidents autour des meetings de Jean-Pierre Fabre



Publié le :

Au Togo, l’élection présidentielle aura lieu le 22 février. Et les 7 candidats sont depuis jeudi 6 février en campagne. Et des incidents sont à déplorer autour des meetings de Jean-Pierre Fabre.

Le candidat de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, et son entourage affirment que trois meetings prévus dans des communes du Nord, Cinkassé, Tandjouaré et Gando ont été interdits par le préfet et le maire.

Des militants d’UNIR, le parti au pouvoir, sont également venus perturber hier un autre meeting prévu à Bassar dans le centre. Cette situation s’est à nouveau répétée ce mardi matin à Sotouboua, comme l’explique Eric Dupuy, le conseiller spécial de Jean-Pierre Fabre :

« Il était prévu qu’on ait un meeting à 9 heures. Toute la place était à nouveau occupée par les militants UNIR, qui nous empêchaient de faire le meeting. Aujourd’hui, nous avons la certitude que tout cela est organisé par la direction même de l’UNIR, puisqu’ici à Sotouboua, c’est la ville du ministre de l’Administration territoriale. Ce qui s’est passé n’aurait jamais pu se passer sans que lui-même n’ait donné son accord ».

►À écouter aussi : Invité Afrique – J-P Fabre: «Les conditions de transparence et d’équité ne sont pas encore réunies»

Mis en cause, Payadowa Boukpessi, le ministre de l’Administration territoriale, rejette lui la faute sur le candidat de l’ANC : « Le parti UNIR avait fait un programme d’activité au même endroit, validé par le préfet. Si Jean-Pierre Fabre avait donné son programme au préfet, le préfet aurait géré et aurait demandé au parti UNIR d’aller ailleurs ou à Jean-Pierre Fabre d’aller à un autre endroit. J’ai l’impression que le candidat Fabre est à la recherche d’incidents, parce qu’il sait très bien que, pour animer un meeting pendant la campagne, il faut prévenir le préfet »

Le ministre reconnaît toutefois qu’il y a bien eu un incident hier à Bassar. Cette montée en tensions, le préfet l’a d’ailleurs déplorée. Un incident que la Fosep, la force de sécurité spécialement constituée pour l’élection présidentielle, n’a pas signalé ce matin dans son compte-rendu quotidien.



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire