Le Salon du mobile de Barcelone menacé par le coronavirus



Le Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) doit normalement ouvrir ses portes le 24 février à Barcelone. Mais l’épidémie de coronavirus pourrait tout remettre en cause : de nombreuses entreprises annulent leur participation.

Les défections se multiplient à moins de quinze jours de l’ouverture du Mobile World Congress (MWC), la grand-messe annuelle de la téléphonie mobile, à Barcelone. Parmi les dernières en date, celles de l’américain Intel et du chinois Vivo, signale ce mardi El País. Ces marques sont accompagnées de MediaTek, Gigaset, Umidigi, Amdocs et CommScope.

Ce week-end, d’autres entreprises importantes du secteur avaient déjà annoncé qu’elles renonçaient à se rendre en Catalogne, listent La Vanguardia et El País : Sony, NTT, mais aussi LG, Ericsson et Amazon… D’autres hésitent encore, comme Vodaphone, Deutsche Telekom et Orange.

Conséquences de l’épidémie

La raison invoquée par ces groupes : la sécurité et la protection de leurs employés dans un contexte d’épidémie mondiale. Ils redoutent une éventuelle propagation du virus dans un lieu qui devrait rassembler plus de 100 000 personnes sur quatre jours.

De leur côté, ceux qui maintiennent leur participation prennent des mesures de précaution, poursuit El

[…]





A lire aussi

Laisser un commentaire