Au sommaire de l’édition de ce Mardi 11 Février 2020 “Amakuru y’Iwacu” – IWACU


-113ème jour de détention d’Agnès, Christine, Egide et Terence à la prison de Bubanza. Le 30 janvier, les quatre journalistes d’Iwacu ont écopé d’une peine de deux ans et six mois d’emprisonnement. Le 3 février, après notification de leur jugement, les quatre journalistes et leur avocat ont annoncé qu’ils allaient interjeter appel.

-A l’occasion de la célébration de la journée internationale des femmes et des filles de sciences, les chiffres des femmes et des filles qui fréquentent les facultés scientifiques et techniques restent assez bas dans les établissements universitaires burundais. C’est ce que révèlent certaines étudiantes dans des facultés scientifiques et techniques qui ont rappelé que les filles ont les mêmes potentialités que les garçons.

-Jean-Prosper Niyoboke, estime que la décision de fermeture des bureaux de change par la BRB aura des retombées négatives si celle-ci ne dispose pas d’assez de devises étrangères à injecter dans le circuit économique.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire