Congo-Kinshasa: Festival Amani 2020 – Focus sur le chant, la danse et l’entreprenariat


En perspective du Festival Amani Edition 2020 qui se tiendra les 14, 15 et 16 février à Goma, Vianney Bisimwa, un des organisateurs de cette solennité, est revenu sur les particularités de cette 7ème édition qui s’annonce bien selon lui.

C’était au cours d’un point de presse tenu à la maison des jeunes, dans la ville de Goma ce mardi 11 février 2020. Il a fait savoir que cette rencontre culturelle qui va réunir environ 36 000 personnes pendant 3 jours n’est pas seulement dédiée au chant et la danse, mais permet également à certains jeunes d’être formés sur l’auto prise en charge à travers l’entreprenariat.

A ce sujet, 4 meilleurs projets recevront un prêt non remboursable de 1500 USD après avoir été formés sur la gestion de leurs petites entreprises. Cela, dans le but de booster leurs projets, pour que ces derniers soient épargnés des manipulations des personnes malintentionnées.

« C’est à partir de la 3ème édition que nous avons introduit l’entreprenariat qui répond à la création de quelques emplois. Nous croyons que c’est une contribution à la stabilité et à la paix parce que nous croyons que si ces jeunes entrepreneurs peuvent croire en eux et commencent à créer de l’emploi, répondre à nos problèmes sociaux de base, nous serons fier d’avoir contribué à cela car à chaque fois que j’en parle, je pense directement à Monsieur DOLASO qui a créé une entreprise de production des craies sous notre coaching. Et ce jour, c’est une grande entreprise permettant à certaines écoles de ne plus exporter les craies. Il y a d’autres entreprises aussi comme Kivu Kuku, Goma green… ce qui nous réjouit tous », a laissé entendre Vianney Bisimwa.

Pour lui, la ville de Goma est mal vue sur la scène internationale à cause de l’insécurité qui n’a pas encore dit son dernier mot en province, mais avec le festival Amani, les artistes provenant du monde entier voient que c’est un milieu où il fait bon vivre comme l’a vécu l’artiste Congolais vivant en France, Youssoupha à l’édition précédente. Actuellement, partout où il preste, il continue à vendre l’image positive du chef-lieu de la province du Nord-Kivu. C’est une démarche à suivre pour tout le monde, estiment les organisateurs.

A travers cette messe culturelle, les gens provenant de tous les horizons se rencontrent autour de la paix. Chaque année, le festival Amani essaie d’apporter un message de paix dans les pièces des artistes, les messages de la cohabitation pacifique qui sont lancés par les organisations partenaires dans le village humanitaire.

Goma, une ville artistique par nature

A travers le festival Amani, les artistes locaux ont la chance de rencontrer les grandes icones de la musique internationale pour un moment d’échange d’expérience et d’apprentissage. Allusion faite à Lokua Kanza qui, lors de la 1ère édition, après sa prestation, les a reçus pour un cluster de guitare et de la voix. « Il leur a expliqué comment un artiste peut voyager avec les accords, comment on peut créer une musique différente de celle que l’on fait d’habitude », a dit Don Louis Abedi, un des organisateurs du festival Amani.

L’édition précédente, Youssoupha a eu le temps de partage avec les artistes, il les a montrés comment il fait ses rimes et la manière dont il faut composer un texte qui va attirer plus d’une personne.

Selon Don Louis, beaucoup de batteurs et guitaristes en ont profité. Ce qui leur a permis d’ajouter un plus dans leurs carrières respectives. « Nous avons intégré les slameurs qui étaient marginalisés selon eux et l’année passée ils étaient dans une résidence pendant 10 jours. Ils ont été outillés sur la façon de composer leurs textes qui doivent faire passer un message de paix dans cette région. Pour cette 7ème édition, certains slameurs vont prester sur la scène », a-t-il confirmé.

Il ajoute que le festival n’est pas seulement pour 3 jours mais plus de 20 jours dans l’encadrement des artistes dans les résidences avec ceux qui ont évolué par rapport aux locaux. Pour cette édition, il y aura notamment comme invités Mbilia Bel, Gaz Mawete, Innoss’B, Céline Banza, Serge Cappucino, Alphaz, Professor JAY de la Tanzanie, Didier Awadi de la Côte d’ivoire, etc.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire