Du Franc Cfa à l’Eco dans l’Uemoa : Après un exposé de Ouattara à Addis-Abeba, les chefs d’État de la Cedeao satisfaits



Au cours de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’ États et de Gouvernement de la CEDEAO qui s’est tenue le dimanche 9 Février 2020 à Addis Abeba en Ethiopie en marge du 33eme sommet de l’union africaine et après l’exposé du président Ouattara sur la nouvelle monnaie ouest-africaine (l’éco), les chefs d’État et de gouvernements présents à Addis-Abeba ont exprimé à l’unanimité leur satisfaction sur les « évolutions engagées par l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa ) au sujet de la monnaie unique dénommée l’Eco, dans leur communiqué final.
Comme à Chatham House le 21 janvier 2020, et comme lors des vœux aux médias le 31 janvier 2020, le président ivoirien a à nouveau expliqué le processus devant aboutir à la naissance de l’éco dans les 8 états membres de l’UEMOA, et ensuite dans l’ensemble des 15 pays membres de la CEDEAO devant ses pairs chefs d’État et de gouvernements réunis à Addis-Abeba au cours de ce sommet extraordinaire qui outre la monnaie unique, a été l’occasion pour eux d’évoquer la crise postélectorale en Guinée-Bissau et la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria d’une part, et entre le Niger et le Nigéria d’autre part.
La satisfaction donc des chefs d’Etat et de gouvernements présents à cette session extraordinaire de la CDEAO dont le Nigéria à Addis-Abeba, vient confirmer la thèse de l’intoxication ou de la manipulation au sujet d’un éventuel rejet de l’éco, ou au sujet de divergences très profondes sur la question, entre les pays de l’Afrique de l’Ouest.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire