Football : La FIFA veut mieux protéger les salaires des joueurs


La FIFA et la FIFPRO, le syndicat international des joueurs professionnels, se sont mis d’accord pour la protection des salaires des joueurs. Pour cela, les responsables des deux structures ont paraphé un accord de partenariat qui verra la création d’un Fond mondial pour la protection des salaires des joueurs.

En paraphant l’accord, la FIFA s’est engagée à créer un Fonds mondial pour la protection des salaires des joueurs. La structure faîtière mondiale du football va mettre d’ici à 2022 dans la cagnotte la somme de 16 millions de dollar soit près de 8 milliards de francs CFA. Selon le chronogramme suivant : 3 millions en 2020, 4 millions en 2021 et 4 millions en 2022, plus 5 millions supplémentaires pour la protection rétroactive des salaires de la période juillet 2015–juin 2020.

L’objectif de ce fonds sera d’apporter un soutien financier aux joueurs qui n’ont pas été payés ou qui n’ont pas la possibilité de pouvoir dûment percevoir la rémunération convenue avec leur club. En effet, dans son rapport « 2016 Global Employment Report : Working Conditions in Professional Football » traitant des conditions de travail des footballeurs professionnels, la FIFPRO attestait déjà de la profusion de cas de salaires impayés partout dans le monde.

Le document qui lie désormais la FIFA à la FIFPRO prévoit la création d’un comité de surveillance qui sera composé de représentants des deux entités et qui aura pour mission de traiter, évaluer et statuer sur les demandes de fonds FFP. Même si la somme prévue ne pourra pas couvrir la totalité des sommes dues aux joueurs, elle sera néanmoins un important filet de sécurité pour les joueurs professionnels.

Plusieurs centaines de joueurs seront ainsi secourus

Pour le président de la FIFA, Giovanni Infantino, le partenariat atteste de la volonté de sa structure à venir en aide aux joueurs en difficultés. « Cet accord et notre engagement à venir en aide aux joueurs en difficulté montrent de quelle manière nous concevons notre rôle d’instance dirigeante du football mondial. Nous sommes aussi là pour aider ceux qui en ont besoin, notamment au sein de la communauté du football. Et cela commence par les joueurs, car ce sont eux les acteurs principaux », a-t-il.

Pendant ce temps, Philippe Piat, président de la FIFPRO, ce sont des centaines de joueurs qui seront ainsi secourus. « Ces cinq dernières années, plus de cinquante clubs dans vingt pays ont mis la clé sous la porte, faisant ainsi traverser à des centaines de footballeurs des périodes difficiles et pleines d’incertitude. Ce fonds sera une aide précieuse pour les joueurs qui en ont le plus besoin, ainsi que pour leur famille. Nombre de ces clubs ont déposé le bilan avant d’être immédiatement reconstitués sous un nouveau nom dans le but d’éviter de payer les salaires non versés », a-t-il ajouté. le Fonds sera fonctionnel à partir du 1er juillet 2020.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire