Le présumé coupable de la disparation du petit Rinaldi serait bien protégé selon la famille


Le petit Rinaldi Abagha a disparu depuis un mois ©  D.R

La famille du petit Rinaldi Abagha, un garçonnet de 3 ans disparu mystérieusement il y a un mois du village Abbé Bizang, près de Bitam dans la province du Woleu-Ntem, a déclaré mercredi  dans un point de presse à Libreville que le présumé coupable interpelé dans le cadre de l’enquête qui  piétine, semblait   bénéficier d’une haute  protection par des mains noires.

« Nous avons l’impression comme si le présumé coupable bénéficie d’une forme qu’il amène à nous narguer », a déclaré Ulrich Eyi Ndong,  porte-parole de la famille Rinaldi qui demande aux autorités compétentes de mettre un peu plus de rigueur dans l’enquête.

La famille de Rinaldi déplore qu’aucune piste n’ait été donnée un mois après sa disparition. Elle envisager maintenant porter l’affaire au niveau des instances internationales.

Toutes les hautes autorités ont été interpelées par la Famille Rinaldi qui se refuser de perdre l’espoir.

Antoine Relaxe



gabonactu

A lire aussi

Laisser un commentaire