Fondateur du groupe mythique Ladysmith Black Mambazo, Joseph Shabalala n’est plus !


Joseph Shabalala


L’artiste Joseph Shabalala est décédé, mardi 11 février 2020, dans sa 78e année. Le disparu a eu le mérite d’avoir fait découvrir les chansons traditionnelles Zoulou à travers le monde. Il était aussi connu comme le fondateur de la légendaire chorale Ladysmith Black Mambazo qui avait remporté les Grammy Award, cinq fois. L’information a été donnée par le gouvernement sud-africain et confirmée par les membres du groupe musical.

C’est à travers une publication sur son compte officiel Twitter que le gouvernement de l’Afrique du Sud a rendu publique, mardi, l’information du décès du célèbre musicien et a présenté ses condoléances. Shabalala est donc décédé en Afrique du Sud, à l’hôpital Pretoria, mais les détails sur les causes de sa mort n’ont pas été donnés. Un message d’hommage à la mémoire du disparu a été posté sur le compte twitter du groupe.

Ladysmith Black Mambazo a été créée en 1960 et certains de ses morceaux figurent même sur l’album-culte Graceland, du célèbre musicien américain Paul Simon. La chorale avait été invitée, en 1994, à l’occasion de l’investiture de l’ancien Président sud-africain, Nelson Mandela. En termes de discographie, le groupe a une cinquantaine d’albums à son actif et a collaboré avec plusieurs stars comme Michael Jackson, Ben Harper ou encore Stevie Wonder.

Une parfaite fusion entre des rythmes traditionnels

Après avoir dirigé Ladysmith Black Mambazo pendant plus de cinquante ans, Joseph Shabalala, le détenteur d’une exceptionnelle voix basse qui a fait frissonner des milliers de fans dans le monde, avait pris sa retraite au cours de l’année 2014.

Né en 1941, le musicien rêvait de devenir un cadre de son pays. Seulement à 12 ans, après le décès de son père, il a été contraint de quitter l’école pour travailler tantôt dans la ferme familiale, tantôt dans une usine. Il occupait son temps mort à chanter avec un groupe qui avait pour dénomination « les Blacks ». Très vite, le groupe de jeunes avait conquis le cœur des habitants. Il devint par la suite le principal compositeur et chef de la chorale. La particularité du groupe était la fusion parfaite qu’il faisait entre chants et danses zoulous et le rythme isicathamiya, un rythme propre à la culture sud-africaine.

Amabutho : le premier né

En 1970, le groupe a réussi à obtenir un contrat d’enregistrement suite à une prestation à la radio. Ladysmith Black Mambazo sort, en 1973, son premier album : Amabutho. Le groupe a ensuite été propulsé sur le plan international après avoir enregistré l’album Graceland avec le célèbre Américain Paul Simon qui avait été vendu en plusieurs milliers d’exemplaires.

Ladysmith Black Mambazo a remporté le prix du meilleur enregistrement de folk traditionnel, en 1987, avec son album Shaka Zulu. Après la retraite de Joseph Shabalala, quatre de ses enfants ont continué sur le chemin qu’il a bien su tracer pour perpétuer l’héritage reçu. Paix à l’âme du disparu.





Afrik

A lire aussi

Laisser un commentaire