Hanouna, candidat à la présidentielle ou quand la France devient cauchemardesque



Pour le correspondant de ce journal suisse, la rumeur qui a couru sur la candidature du présentateur de Touche pas à mon poste ! à la prochaine présidentielle est la preuve que “quelque chose ne tourne plus très rond en France”.

Il paraît que cette inquiétude tétanise l’Élysée. C’est en tout cas ce que la chaîne d’information continue BFM TV a affirmé mardi 11 février, “révélant” que l’entourage d’Emmanuel Macron redoute, pour la présidentielle 2022, une candidature “à la Coluche”. En décembre 1980, le comique, alors le plus célèbre de France, recueillait, selon un sondage, 16 % des intentions de vote sur un programme en forme de grenade dégoupillée, jetée à la figure de la classe politique et d’une bonne partie de la population.

“J’appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s’inscrire dans leur mairie et à colporter la nouvelle” avait, quelques semaines plus tôt, proclamé le créateur du Schmilblick. Et de conclure :

Tous ensemble pour leur foutre au cul avec Coluche ! Le seul candidat qui n’a aucune raison de vous mentir !”

Une overdose quotidienne de vulgarité

Bis repetita donc, en 2022 ? À voir. Car le premier des “candidats surprises” évoqué par les médias est un bateleur d’un tout autre genre : Cyril Hanouna. Oui, vous avez bien lu. Le Hanouna de Touche

[…]

Richard Werly

Lire l’article original

Source

Né en mars 1998 de la fusion du Nouveau Quotidien, du Journal de Genève et de la Gazette de Lausanne, ce titre de centre droit, prisé des cadres, se présente comme le quotidien de référence de la Suisse romande et 

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire