AU TRIBUNAL DE L’HISTOIRE / Iba Der accusé d’avoir traité le Baol comme  » un appendice dans l’histoire générale du Sénégal. »


Iba Der Thiam devra plaider coupable devant le tribunal de l’histoire si l’injustice subie par le Baol n’est pas réparée… voilà qui est l’avis du collectif  » And Taxawu Bawol »: un groupe de réflexions qui refuse que  » l’histoire ne soit tronquée à jamais  »

« Nous autres sénégalais, avions l’habitude de lire notre propre histoire à travers des œillères occidentales, à notre grand regret. Nous avions salué à sa juste valeur, le projet d’écriture de l’histoire générale du Sénégal confié au Pr Iba Der Thiam. À la lecture des premiers volumes parus, notre surprise a été grande de constater que le Bawol y a été traité comme un appendice dans l’histoire générale du Sénégal. Or, comme vous le savez, ce royaume a été successivement dirigé par les Soose à l’époque de l’empire du Mali (XIe et XIII siècle), ensuite par les Séreer (XIIIe et XVIe siècle) avant de tomber sous la domination d’un pouvoir wolof depuis le milieu du XVIe siècle et ce, jusque vers la fin du XIXe siècle, avec la conquête coloniale et le démantèlement des monarchies sénégambiennes « , diront les porte-parole du collectif, Mamadou Diouf et Birima Ndiaye, visiblement engagés avec leurs camarades à mener le combat jusqu’au bout. 

Ces derniers de préciser que le collectif avait adressé une correspondance au Professeur Iba Der Thiam dans laquelle il lui faisait part de leurs  observations. « Il nous a répondu par téléphone en précisant avoir pris bonne note de nos remarques avant de promettre de les transmettre aux rédacteurs pour prise en compte dans les volumes à venir ». Notre interlocuteur de poursuivre : « nous prenons l’opinion publique à témoin que si nos remarques ne sont pas prises en compte, nous prendrons le Professeur Iba Der Thiam comme seul responsable de ce qui adviendra et le déclarerons coupable avec préméditation devant le tribunal de l’histoire ».

Signalons que symboliquement,  la rencontre avec la presse a eu sur le site de Ndiarndème, célèbre pour avoir accueilli beaucoup de batailles entre royaumes du Sénégal.

 



Dakaractu

A lire aussi

Laisser un commentaire