Meeting du MPP : « Roch Kaboré fait ce qu’un grand chef de guerre doit accomplir pour sa nation », foi d’Abdoulaye Mossé


Les militants et sympathisants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de l’arrondissement 5 de Ouagadougou étaient en meeting politique, samedi 15 février 2020. En présence du 5e vice-président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Mossé , les militants du MPP ont affirmé leur soutien au président du Faso, pour les élections de 2020.


« Un coup K.O. pour Roch Kaboré, le bâtisseur », ont scandé les militants rassemblés à ce meeting du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Après avoir rappelé que Roch Kaboré a été élu en 2015 avec 53.49% des voix, sur la base d’un programme social convainquant, les militants ont dit viser plus de 70% des votes en 2020. Le meeting de ce samedi a donc permis de tester la mobilisation et de resserrer les rangs.


En effet, les centaines de militants réunis ont exprimé leur enthousiasme à travers des applaudissements et des cris de joie. Plusieurs représentants des militants de l’arrondissement 5 ont défilé pour exprimer leur soutien au président du Faso.

Abdoulaye Mossé, parrain de la cérémonie, a pris la parole pour louer Roch Kaboré pour ses nombreux sacrifices en faveur du Burkina Faso. « C’est un vrai bâtisseur, un homme d’ouverture et un vrai panafricaniste », a-t-il lancé. Puis, d’ajouter que les Burkinabè doivent « une union sacrée au président du Faso ».


Selon ses propos, dès les premiers mois du mandat du président Roch Kaboré, « nous avons été victimes de la méchanceté humaine pour ne pas dire animale, à travers les incendies des marchés, la fuite des capitaux, le réveil brusque et soudain des syndicats politiques fabriqués sans revendications, les grèves de putschistes et les attaques terroristes meurtrières ».


Face à cette guerre qu’il qualifie d’imposée, Abdoulaye Mossé a rassuré que Roch Kaboré fait ce qu’un grand chef de guerre doit accomplir pour sa nation. Cela, à travers la réforme de l’armée. Aussi, avance le 5e vice-président de l’Assemblée nationale, le président du Faso a renforcé la confiance entre l’armée et le peuple, il a investi plus de 700 milliards de F CFA en 5 ans, lancé le recrutement de volontaires… ».

E.K.S.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire